AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez

Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Peneloppe E. Michaelis

✗ j'ai posté : 45 ✗ drachmes : 94 ✗ j'occupe le poste de : Simple pentionaire ✗ enfant de : Thanatos ✗ je suis : Célibataire ✗ je suis disponible : yep :D
✗ on me connait sous : Peneloppe ✗ je ressemble à : Dakota Fanning ✗ ceci appartient à : tumblr ✗ moi, schizophrène ? : nop ^^


Voir le profil de l'utilisateurhttp://be-a-hero.forumactif.org/t554-peneloppe-e-michaelishttp://be-a-hero.forumactif.org/t546-peneloppe-e-michaelis-fille-de-la-mort-ont-sait-apprecier-la-vie#15498http://be-a-hero.forumactif.org/t544-peneloppe-e-michaelis-petite-place-pour-une-nouvelle
MessageSujet: Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Icon_minitime1Mar 13 Aoû - 0:12






Visite de l'ascenseur en profondeur!
A. Milovaan Candlewood

C'était une belle journée d'été. Le soleil était au rendez vous, l'air tiède mais agréable, et si l'on avait été à la campagne il y aurait eut l'odeurs de centaines de fleurs de champs... Mais comme ont était à New York, au centre ville plus précisément, il y avait l'odeur de centaines de pots d'échappement. Peneloppe avait décider de passer sa journée en ville dans le musé d'histoire naturelle.

Alors qu'elle entrait dans le grand bâtiment, elle fut impressionnée de l'architecture, et par les pièces exposée dans l'entrée. La jeune fille se dirigeât alors ver le guichet, et on lui proposa une visite guidée dans toutes les parties du musé. N'étant jamais venue, Peneloppe saisi l'occasion et s'inscrit, prenant un plan du musé au passage. Un sourire ironique orna ses lèvres en voyant qu'il avaient une partie sur la mythologie grecque. Elle en temps que demi déesse, allait trouver ça hilarant... ou alors ennuyant à mourir. Enfin si elle mourait elle verrait au moins son père, se serrait cool...

Le sourire qu'affichait Peneloppe retomba un peut lorsqu'elle aperçu Aria. En effet Aria était la fille d’Éris, déesse de la discorde. Peneloppe la craignait. Elle avait été seule durant son enfance, et lorsqu'elle était arrivée au camp elle avait trouvé des amis, une famille, et elle ne voulais pas perdre tout ça. Peneloppe décida de se placer à l'arrière du groupe, espérant qu'Aria ne l'ai pas remarquée. La visite commença alors et la jeune demi déesse, fut plus captivée par la guide que par sa peur.

Alors que la guide menait le groupe à travers le musé, Peneloppe décida de quitter le groupe et de continuer sa propre visite. Elle se trouvait justement dans la partie sur l'Egypte ancienne, seule dans une grande salle d'exposition. Elle lisait un écriteaux concernant la déesse Isis lorsqu'elle entendit un bruit suspect derrière elle. Cherchant quelque chose d'anormal ou de monstrueux du regard, elle se tourna dans tous les sens, tenant fermement son poignard d'une main.

Elle qui n'avait pas prise sa veste, lui permettant de voyager à travers les ombres théoriquement, parce qu'elle ne savait pas encore très bien comment s'en servir, le regrettait maintenant amèrement. décidant de ne plus rester trop longtemps ici, Peneloppe marcha calmement le long de la galerie, lorsqu'une main se posa sur son épaule...



© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
A. Milovaan Candlewood
Milo ❝ Bitch forever, even beyond death

Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Tumblr_lpz08gpTVN1r0yrj0o3_500
✗ j'ai posté : 224 ✗ drachmes : 152 ✗ j'occupe le poste de : Simple chieuse et accesoirement de pensionnaire. ✗ enfant de : Eris, Déesse de la Discorde. C'est bien sa seule utilité d'ailleurs, créer des tensions ... ✗ âge divin : dix-huit ans, l'âge de sombrer dans l'alcoolisme. What else ? ✗ je suis : une célibataire en recherche d'affection. ✗ je suis disponible : [Peneloppe] - [Hetty] - [CRYSTALE] - [LIBRE]
✗ on me connait sous : Eliana ✗ je ressemble à : Arielle Kebbel ✗ ceci appartient à : Eliana. By me quoi (a) ✗ moi, schizophrène ? : La schizophrènie c'est un peu comme être pessimiste, t'es juste un incompris. Comme Cassandre, elle avait des visions et était méconnue. Perso, j'appelle ça être lucide (a) [Lysandre A. Harros]


Voir le profil de l'utilisateurhttp://be-a-hero.forumactif.org/t649-a-milovaan-these-things-happen-to-other-people-until-the-other-day-it-is-youhttp://be-a-hero.forumactif.org/t669-a-milovaan-who-wants-a-link-with-a-troublemaker-you-at-your-own-risk
MessageSujet: Re: Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Icon_minitime1Mar 13 Aoû - 3:34




Peneloppe &  Milovaan


Une belle journée d’été parmi tant d’autre accorder pour une banale sortie au musée comme tout mortel s’y adonnerait – du moins une partie un minimum cultivé et enthousiaste à s’enrichir. Avant sa venue au camp, jamais Milovaan n’aurait effleuré l’idée de se rendre dans un tel endroit un début de samedi. Qui le ferait sérieusement ? Sûrement pas elle. Faut-il croire que les conditions ne sont plus les mêmes. Lorsqu’on est une demi-déesse obligée de rester cloîtrer au camp, l’espace vitale devient vite restreint et minime et tous les moyens deviennent alors bons afin de sortir. Même l’espace d’une unique journée.  De toute façon, elle avait toujours désiré au moins une fois s’instruire en se rendant au musée, histoire de se coucher moins bête la nuit. Et le coin dédié à la mythologie serait sûrement un excellent moyen de se bourrer le crâne de connaissances et accessoirement, permettre d’appréhender les réactions envers les futurs monstres. Certes, y avait des cours de mythologie au camp mais on ne pouvait pas dire qu’il était des plus fructueux ni même un minimum intéressant aux yeux de la blonde.

Les mains dans les poches, elle entra dans l’immense architecture sans accorder plus d’attention aux décors et pièces l’ornant. Elle s’en foutait complètement à vrai dire. Après tout elle n’était pas venue pour noter l’accueil ou même pour perdre son temps avec de telles futilités. Elle ne fit ni une, ni deux et s’empressa de rejoindre le guichet et parla à l’hôtesse. Celle-ci lui proposa d’opter pour une visite guidée,  la sang-mêlé haussa les épaules nonchalamment  et se contenta d’accepter sans plus de conviction. Si elle est là, autant en profiter pour voir un maximum. C’est ce qu’elle pensait du moins, espérant intérieurement ne pas regretter son choix de suivre un guide tout le long et de supporter sa voix faussement enthousiaste.

Sans plus de cérémonie, elle rejoignit les autres curieux en soif de savoir dans la file des intéressées par une visite guidée. La demi-déesse prit le temps de balayer rapidement la salle du regard et eut le loisir de tomber sur un regard azuré qui lui était amèrement familier. Ô douce ironie quand tu nous tiens fermement dans tes bras empoissonnées. Cette personne n’étant autre que Peneloppe Elisabeth Michaelis, rejeton de Thanatos. Milovaan n’avait jamais réellement pu supporter ce Dieu, pour tout avouer, elle la foutait plus en bad qu’autre chose en fait. A ses yeux, ce Dieu incarnait la mort et donc diverses choses toutes aussi morbide, notamment la mort de son père qui lui revenait en pleine gueule à chaque fois que son regard se portait sur Peneloppe. La blonde l’effrayait en fait. Mais ça, elle ne se l’avouerait jamais, du moins pas ouvertement. Alors elle joue. Elle joue de son don et montre sa supériorité, du moins, elle feint de l’être. Elle ne l’est pas, supérieur. Elle est loin de tout ça. Juste une demi-déesse perdue qui est bonne à semer la discorde partout. Mais ça,  personne ne sait véritablement sa vraie nature et ses pensées les plus sombres. Elle ne leur laisse pas le loisir de le découvrir, même pas ses amis les plus proches. Frénétiquement, Milovaan secoua sa tête chassant diverses pensées venues l’accablées et reporta son regard sur la responsable de sa profonde hantise. La fille de Thanatos c’était réfugiée à l’arrière du groupe, sûrement l’avait-elle aussi remarquée. Elle ne put s’empêcher d’afficher un sourire sur son visage au teint légèrement hâlé. Elle l’avait vu et l’avait fui. Milovaan se contentera donc de rester à l’avant et de tenter de faire l’effort de ne pas baffer le guide et sa voix nasillarde.

Un supplice. Voilà les premiers mots qui venaient à l’esprit de la fille d’Eris chaque fois que le guide prononçait un mot. Autant dire que si son épée n’était pas uniquement fatale à ce qui est non mortel, elle en aurait certainement profité pour trancher définitivement la tête à cet employé. Seulement, la seule option présente était bien de se raviser de cette soudaine envie meurtrière, ainsi que peut-être accessoirement s’éloigner du groupe et de faire chemin séparé. Après mûre réflexion – et aussi pour la survie de ses nerfs, la blonde opta pour la seconde option et se démarqua du groupe et traça son propre itinéraire : errer dans le musée sans but réel. Certes, en vulgaire vagabonde mais loin d’une menace pour ses oreilles.

Tandis qu’elle marchait innocemment le long de la galerie tout en prenant le temps de contempler diverses expositions,  de brusques mouvements lui parvint attirant fortement son attention. De nature curieuse – sûrement un peu trop d’ailleurs par moment, elle ne fit ni une ni deux et dans un élan spontanée se dirigea, non sans méfiance, vers l’origine du bruit. Rien. Il n’y avait rien. Simplement des humains tout ce qu’il y avait de plus normal fixant le regard dans le vague voir parfois d’admiration les reliques. Mais aucun monstre en vue. Imagination ? Sûrement pas. Jamais son ouïe ne lui avait fait défaut jusque-là, et ce ne sera sûrement pas aujourd’hui que les choses changeront. On l’avait prévenu. Aussi bien Chiron que les professeurs : New York est regorgée de monstres. Qu’un se balade dans le musée ne serait pas anodin, alors autant rester sur ses gardes plutôt que se laisser prendre par surprise. Elle ne put réprimer un soupire et le laissa s’échapper d’entre ses lèvres. Si dorénavant une simple visite dans un musée assez ennuyeux parvenait à tourner à la catastrophe qu’est-ce donc en forêt un téléphone à la main alors que Dieu sait à quel point le danger est décuplé au centuple. Certainement la mort. Et pas une des plus douces. La blonde se mordit la lèvre inférieure anxieuse. Décidément elle se laissait distraire par tout et n’importe quoi. Une proie facile en sommes. Elle se ressaisit bien vite et partit de la galerie consacrée aux peintres les plus connu de l’histoire et explora celle situé juste à côté : mythologie toute confondue. Passant à perse, qu’à l’irlandaise allant même jusqu’à l’égyptienne. Elle longea le mur et aperçu une chevelure blonde aux allures fortement familière. Peneloppe. Elle semblait soucieuse et préoccupée. Si la situation n’était pas aussi anxiogène, sûrement Milovaan aurait peut-être eu le loisir de profiter pour la faire peur un bon coup. Seulement, ce n’était pas le cas. Elle porta sa main droite sur l’épaule de la sang-mêlé qui eut un mouvement de recul. Compréhensible après tout, elle n’allait pas sauter de joie. « - T’as sentit un truc bizarre toi aussi ? » Déclara-t-elle maladroite fixant le poignard menaçant de la blonde. « - Enfin je veux dire, t’as vu quelque chose ? » Tenta-t-elle de reformuler en ravalant sa peur. Notamment à cause du fait qu’elle se trouvait en face de celle qui éveillait bien de la hantise mais aussi à cause du poignard visiblement menaçant pointer sur elle. « - Et euh salut aussi. » Ajouta-t-elle détournant son regard, nerveuse.


fiche par century sex.

_________________
« Say what you hate a person, it does not prevent that lends pay enough attention to have time to hate. It's a bit like assholes, they are boring but we are inexorably drawn to them. Sometimes because we are closer to them, and they are not different from us.__ A. Milovaan Candlewood »
Revenir en haut Aller en bas
Peneloppe E. Michaelis

✗ j'ai posté : 45 ✗ drachmes : 94 ✗ j'occupe le poste de : Simple pentionaire ✗ enfant de : Thanatos ✗ je suis : Célibataire ✗ je suis disponible : yep :D
✗ on me connait sous : Peneloppe ✗ je ressemble à : Dakota Fanning ✗ ceci appartient à : tumblr ✗ moi, schizophrène ? : nop ^^


Voir le profil de l'utilisateurhttp://be-a-hero.forumactif.org/t554-peneloppe-e-michaelishttp://be-a-hero.forumactif.org/t546-peneloppe-e-michaelis-fille-de-la-mort-ont-sait-apprecier-la-vie#15498http://be-a-hero.forumactif.org/t544-peneloppe-e-michaelis-petite-place-pour-une-nouvelle
MessageSujet: Re: Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Icon_minitime1Mar 13 Aoû - 12:53






Visite de l'ascenseur en profondeur!
A. Milovaan Candlewood


-Est ce que tu est cinglée!!! J'ai cru que j'allais mourir!
En effet le coeur de peneloppe batait tellement la chamade, qu'elle avait l'empressions qu'on savait l'entendre à des kilomètres à la rondes. Elle n'aurais jamais cru ça possible, mais elle avait été soulkagée de voir la fille d'Eris en face d'elle et non un monstres poilut.
-Et non je n'ai rien vu, mais j'ai entendu un bruit bizare.... D'où le poignard.
Consciente qu'elle l'avait toujours en main, elle le cacha rapidement, ne voulant pas qu'un humain la voi avec ça.

La jeune fille évalua la pièce d'un regard scruteur, avant de se toruner ver Aria.
-Il ne vaudrait mieux pas rester ici, vient!
Atrapant alors le bras de l'autre, elle la traina à tresvers diverse galerie et couloirs vide. Mais bon sang il avaient tous disparut ou quoi? Elles tournèrent encore dans divers couloirs, passant la pièce sur l'afrique, celle sur les indients, passant aussi devant la galerie des portraits.

Peneloppe s'arreta directement lorsqu'elle entendis un bruits assez bizzare. Une sorte de cliquetis... Elle fit signe à Aria de se taire. La fille d'Eris était elle aussi sur ses gardes et semblait tendue, Peneloppe aussi d'aileur. Elle qui avait peur d'elle ne se sentait pas à l'aise en sa présence, mais devant un monstre elle préférait être à côté d'elle que séparée.

-Tu entends aussi ce bruits?
Se retournant dans tous les sens, la fille de Thanatos cherchait la source du bruit, qui lui semblait si familier, et qui lui fesait froid dans le dos. Ne voyant rien, ni personne la jeune fille sortit son poignard. Elle avait des frissons sur tout son corps, et le bruit s'intensfiait de plus en plus, comme si plusieurs choses créait ce bruit. Alors qu'elle voulait s'éloigner du couloir ou elles étaient, elle posa son regard sur le plafond.

Poussant un cri horrible, Peneloppe tomba à la renverse, essayant de reculer le plus vite possible. En effet au plafond s'était rassemble une bonne centaines d'araignées, poilues,  de 10 cm de diametres, avec des yeux rouges et une envie de meurtre envers les deux jeunes filles.
-COURS!!
Peneleoppe, se redressa lorsque la première araignées tomba sur le sol, entrainant Aria avec elle tout droit, elle tournèrent à droite et finire dans un cul de sac, enfin presque. Pressant frénétiquement le bouton d'ascenceur, pritant tous les dieux possible pour qu'il s'ouvre.  Les araignées n'étaient plus qu'à un etre d'elle lorsque les portes s'ouvrirent enfin!

Poussant Aria à l'interrieur, elle s'y engoufra aussi, avant de pousser tout les boutons possible pour que ce truc referme ses porte et se mette en marche. Une fois le tout fait, la jeune fille se laissa glisser le long de la paroi, ses mains tremblaient et son coeur batait encore la chamade.
-Putain je deteste les araignés! Encore plus si ce sont celle d'Arachné!

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
A. Milovaan Candlewood
Milo ❝ Bitch forever, even beyond death

Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Tumblr_lpz08gpTVN1r0yrj0o3_500
✗ j'ai posté : 224 ✗ drachmes : 152 ✗ j'occupe le poste de : Simple chieuse et accesoirement de pensionnaire. ✗ enfant de : Eris, Déesse de la Discorde. C'est bien sa seule utilité d'ailleurs, créer des tensions ... ✗ âge divin : dix-huit ans, l'âge de sombrer dans l'alcoolisme. What else ? ✗ je suis : une célibataire en recherche d'affection. ✗ je suis disponible : [Peneloppe] - [Hetty] - [CRYSTALE] - [LIBRE]
✗ on me connait sous : Eliana ✗ je ressemble à : Arielle Kebbel ✗ ceci appartient à : Eliana. By me quoi (a) ✗ moi, schizophrène ? : La schizophrènie c'est un peu comme être pessimiste, t'es juste un incompris. Comme Cassandre, elle avait des visions et était méconnue. Perso, j'appelle ça être lucide (a) [Lysandre A. Harros]


Voir le profil de l'utilisateurhttp://be-a-hero.forumactif.org/t649-a-milovaan-these-things-happen-to-other-people-until-the-other-day-it-is-youhttp://be-a-hero.forumactif.org/t669-a-milovaan-who-wants-a-link-with-a-troublemaker-you-at-your-own-risk
MessageSujet: Re: Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Icon_minitime1Mar 13 Aoû - 16:59




Peneloppe &  Milovaan


« -Est-ce que tu es cinglée !? J’ai cru que j’allais mourir ! » Pas cinglée non. Juste une demi-déesse totalement apeurée par la présence de la jeune fille qui venait tout juste de la faire bondir à son tour par sa soudaine réplique énoncer d’un ton légèrement paniqué. Peut-être qu’effectivement ce n’était pas une si excellente idée de venir dans le dos de quelqu’un pour lui parler. En fait, ça ne l’était pas tout court. Qui n’aurait pas fait une crise cardiaque quand on a l’esprit beaucoup trop ailleurs et qu’une personne arrive comme une fleur derrière ? Personne, enfin de normalement constitué du moins. « - Et non je n’ai rien vu, mais j’ai entendu un bruit bizarre … D’où le poignard. » Cette réplique la fit sortir de sa transe et la soulagea quelque peu voyant la blonde ranger l’arme, sûrement pour ne pas se faire prendre par un malheureux passant. Qu’importe, cette vision la rassurait quelque peu. « - Il ne vaudrait pas mieux rester ici, viens ! » Milovaan se contenta uniquement de répondre brièvement par un simple hochement de tête, pas le temps d’ouvrir la bouche pour prononcer quoique ce soit. Peneloppe l’avait déjà traîné dans diverses galeries, étrangement dénué de vie. Aucunes personnes n’y trainaient, du moins à part les deux demi-déesses. Effrayant. Autant, le musée ce n’est pas un endroit dont on aimerait griller ses samedis, autant là l’endroit pourrait limite servir de scène de film d’horreur avec l’ambiance anxiogène régnant principalement. Qu’importe les endroits explorés : rien. Il n’y avait rien. Rien. Rien et encore rien. Pas de personne. Humaine du moins. Elle fixa sa montre attachée à son poignet droit : dix-sept heures et quelques. Pas encore l’heure de la fermeture, pourtant il ne semblait guère y avoir les traces d’un moindre employé. On n’a jamais assez de calme autour de soi, seulement là ça sonnait comme le calme avant la tempête. Continuant de marcher pensive, elle ne vit pas que Peneloppe c’était arrêté et rentra donc malencontreusement dedans. La fille de Thanatos ne prit pas la peine de relever ce minime détail, semblant tendre l’oreille.  Un bruit survint, parvenant aux deux jeunes filles qui se tendirent immédiatement. Enfin plus qu’avant, étant en compagnie d’une personne qui avait le don de la mettre mal à l’aise, et pas qu’un peu. Alors si en plus des bruits intriguant et plus qu’inquiétants se faisait entendre, Milovaan était bonne pour creuser sa tombe et y résider dans un futur proche. Même si elle devait bien le reconnaître, si elle devait affronter un monstre être avec Peneloppe lui sera plus bénéfique que mortelle. Et rassurant, accessoirement. « - Tu entends aussi ses bruits ? » En guise de réponse et ne voulant pas tenter d’attirer l’origine du bruit, elle répondit d’un simple hochement de tête. Et fit comme Peneloppe : pivoter dans toutes les directions possibles en quête de la source. Visiblement rien. Et ça, ça avait franchement le don de fortement énerver Milovaan. Avoir peur d’une chose qu’elle ne pouvait apercevoir. Quelle hantise des plus idiotes ! D’autant plus que le bruit s’intensifiait de seconde en seconde, ce qui eut le don d’effrayer les deux sang-mêlé en plus. Tant pis si un débile d’humain survient dans ce musée quasi-désert, elle préférait sa survie qu’entretenir un point de vue saint aux yeux des autres. Elle passa sa main dans sa longue chevelure ondulée et décrocha sa barrette écarlate qui se changea aussitôt en une épée et se mit aussitôt en position de défense, appréhendant le potentiel futur combat. « - COURS !! » Hurla soudainement Peneloppe prenant ainsi la blonde au dépourvu et la fit sursauter lui laissant aussi le loisir de pousser un petit cri. Simplement à peine eut-elle le temps de se remettre de ses émotions la fille de Thanatos entraîna avec elle Milovaan. N’ayant pas eu le loisir de déterminer la cause de cette soudaine frayeur, elle jeta un regard incrédule. « - Qu’est-ce qu-» Seulement, elle se ravisa rapidement. Une araignée. Et pas des moindres. Pas uniquement une d’ailleurs, il y en avait plein d’autres aussi laides et effrayantes. Une bonne centaine sûrement, et ce chiffre n’était décidément pas là pour la convaincre que cette fuite n’était pas une cause perdue. C’était tout l’inverse même. Son épée ne lui allait sûrement servir à rien si elle ne parvenait qu’à en tuer quelques-unes, tandis que son don … C’était un don ça d’ailleurs de semer le désaccord partout ? C’est à peine si c’est utile en combat et ça restait uniquement une bonne distraction. Mais cela n’allait pas plus loin question utilité. Elle continuait de courir à en perdre haleine, suivant Peneloppe sans plus y prêter attention. Tout ce qu’elle souhaitait actuellement, c’était belle et bien sa survie. Qu’importe l’endroit où ça la mènera pour ça, tant qu’elle reste en vie, tout ira bien. Du moins, c’était ses pensées avant de se rendre compte que toute cette route les avait menées à un cul de sac. C’était franchement moche comme coup ça. Certes elle n’avait jamais été véritablement gentille avec bon nombres de personnes, mais se venger de la sorte, c’était tout sauf plaisant. Surtout avec des araignées. C’est tout ce qu’il y a de plus laid et d’horrifiant. Leur simple vue suffisait à faire crier quiconque à s’en briser les cordes vocales. Toutes poilus. Les yeux illuminés d’un intense rouge rubis brillant dans l’obscurité. Définitivement non. Mourir comme ça, c’était tout sauf honorifique. Le doigt appuyant frénétiquement sur le bouton de l’ascenseur attira l’attention de Milovaan. Sur l’ascenseur ? Un large soupir de soulagement s’échappa. Rien ne pouvait mieux la rassurer de voir que ce n’était finalement pas un cul de sac. Seulement la vue des araignées qui arrivaient alors que l’ascenseur n’était toujours pas là suffit à faire retomber l’euphorie de la jeune adulte. « - Pitié, pitié, pitié … » Ne put-elle s’empêcher de marmonner en priant intérieurement les Dieux de les aider en cette pitoyable situation. Aussitôt les portes ouvertes, Peneloppe ne se fit pas prier pour pousser la fille d’Eris dedans afin d’appuyer sur tous les boutons à la disposition. Les portes se fermèrent aux plus grands soulagements des deux demi-déesses. « -C’était moins une ... » Souffla Milovaan quelque peu rassurée avant de se laisser à son tour glisser le long de la paroi. « - Putain je déteste les araignées ! Encore plus si ce sont celle d’Arachné. » Les yeux noisettes de la blonde se fermèrent tandis qu’elle tentait vainement de reprendre une respiration adéquate. Tout ça la mettait à bout. Vraiment à bout. « - T’es pas la seule s’tu veux savoir … » elle expira et inspira fortement avant de reprendre « - Finalement New York ne me manquait pas tant que ça. » Finit-elle en riant amèrement. Ouais, si elle avait su, sûrement n’aurait-elle jamais eu l’idée de sortir du camp. Elle balaya rapidement l’endroit du regard. Quelque chose clochait, elle ne saurait dire quoi. Juste, que ça la titillait et la travaillait voir même l’énervait. « - L’ascenseur… Tu as appuyé pour aller à quel niveau au juste ? » Peut-être qu’en fait si elle avait trouvé, mais qu’elle ne voulait pas regarder en face la situation dans laquelle elle c’était engouffrée. Oui, tout mais pas ça.  


fiche par century sex.

_________________
« Say what you hate a person, it does not prevent that lends pay enough attention to have time to hate. It's a bit like assholes, they are boring but we are inexorably drawn to them. Sometimes because we are closer to them, and they are not different from us.__ A. Milovaan Candlewood »
Revenir en haut Aller en bas
Peneloppe E. Michaelis

✗ j'ai posté : 45 ✗ drachmes : 94 ✗ j'occupe le poste de : Simple pentionaire ✗ enfant de : Thanatos ✗ je suis : Célibataire ✗ je suis disponible : yep :D
✗ on me connait sous : Peneloppe ✗ je ressemble à : Dakota Fanning ✗ ceci appartient à : tumblr ✗ moi, schizophrène ? : nop ^^


Voir le profil de l'utilisateurhttp://be-a-hero.forumactif.org/t554-peneloppe-e-michaelishttp://be-a-hero.forumactif.org/t546-peneloppe-e-michaelis-fille-de-la-mort-ont-sait-apprecier-la-vie#15498http://be-a-hero.forumactif.org/t544-peneloppe-e-michaelis-petite-place-pour-une-nouvelle
MessageSujet: Re: Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Icon_minitime1Mar 13 Aoû - 18:53






Visite de l'ascenseur en profondeur!
A. Milovaan Candlewood


T’es pas la seule s’tu veux savoir …
Et bien au moins les filles avaient ça de commun. Peneloppe éclatait d'un rire amer, et entrecoupé de son souffle saccagé. Rire qui redoubla lors de la remarque sur New-York.
-Excuse moi, se sont les nerfs qui lâchent!
Alors qu'elle venait à peine de reprendre son souffle lors qu’Aria lâcha:
- L’ascenseur… Tu as appuyé pour aller à quel niveau au juste ?
-Putain... j'en sais rien.... J'ai appuyé sur tous les bou...Oh merde!
En effet, l’ascenseur avait bien fermé ses porte et s'était mit en route, mais il s'était arrêté sans que la jeune fille ne s'en rende compte et sans que les portes ne s'ouvrent.... mauvais signe.... très mauvais signe.
-Non! Non non non non non NON!
S'étant relevée aussi rapidement que possible, la jeune fille tambourinait contre les portes avant de s’arrêter complètement. Soit des humains les sauveraient, soit.... les araignées rentreraient...

Sentant la panique la saisir, le jeune fille s'assit à  nouveaux au sol, les genoux remonté contre sa poitrine, contrôlant sa respiration.
-On est coincé!
Elle avait l'impression de lâcher une sentence de mort.
-Tu es claustrophobe?
Peneloppe pria que non! Si en plus elle devait faire face à une panique ou peur de la sorte elles n'étaient pas sortie de l'auberge. Heureusement Aria répondit par la négative.
-Je crois qu'on va rester bloqué ici un moment..


Utiliser le téléphone était hors de question, les fréquence émise attirerait encore plus de monstres que nécessaire. Ouvrant son sac à dos, Peneloppe en sortit des petits beurres.
-Tu en veux? Je te propose pas ma barre de chocolat, déjà que les demi-dieux sont des excités, si en plus on mange du sucre pareil étant coincé dans un endroit si petit, sa ne va pas bien se finir.


Se servant dans ses biscuits, las jeune fille regarda son entourage, à la recherche d'une issue possible, et surtout pour voir si il y avait un moyen pour que les araignées rentrent. Mais il n'y en avait pas...
Alors qu'un silence pesant et gêné s'était installé dans la cabine, Peneloppe décida de la briser:
-Donc tu es la fille d’Éris?

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
A. Milovaan Candlewood
Milo ❝ Bitch forever, even beyond death

Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Tumblr_lpz08gpTVN1r0yrj0o3_500
✗ j'ai posté : 224 ✗ drachmes : 152 ✗ j'occupe le poste de : Simple chieuse et accesoirement de pensionnaire. ✗ enfant de : Eris, Déesse de la Discorde. C'est bien sa seule utilité d'ailleurs, créer des tensions ... ✗ âge divin : dix-huit ans, l'âge de sombrer dans l'alcoolisme. What else ? ✗ je suis : une célibataire en recherche d'affection. ✗ je suis disponible : [Peneloppe] - [Hetty] - [CRYSTALE] - [LIBRE]
✗ on me connait sous : Eliana ✗ je ressemble à : Arielle Kebbel ✗ ceci appartient à : Eliana. By me quoi (a) ✗ moi, schizophrène ? : La schizophrènie c'est un peu comme être pessimiste, t'es juste un incompris. Comme Cassandre, elle avait des visions et était méconnue. Perso, j'appelle ça être lucide (a) [Lysandre A. Harros]


Voir le profil de l'utilisateurhttp://be-a-hero.forumactif.org/t649-a-milovaan-these-things-happen-to-other-people-until-the-other-day-it-is-youhttp://be-a-hero.forumactif.org/t669-a-milovaan-who-wants-a-link-with-a-troublemaker-you-at-your-own-risk
MessageSujet: Re: Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Icon_minitime1Mar 13 Aoû - 22:12



Peneloppe &  Milovaan


« -Un rire remplit acrimonie retentit dans l’espace clôt. Pas une raillerie sombre ni même glauque, juste amer. Compréhensible au vu de la situation, c’était presque normal à vrai dire. Qui ne perdrait pas la raison en se retrouvant de manière bien pitoyable dans cette connerie ? Rien que le mot « Demi-Dieu » signifiant énormément de chose servait notamment à expliquer la raison de ce qui leur arrivait actuellement. Qu’est-ce qu’elle aurait espéré mener une autre vie, n’importe laquelle mais loin de ses embrouilles destinées aux sang-mêlés. Elle qui n’avait rien demandé si ce n’était autre qu’avoir une vie banale, la voilà bien tombée. Elle tourna finalement la tête en direction de l’origine du rire. Peneloppe. Son souffle paraissant bien saccadé marquait encore plus sa raillerie amère. Milovaan comprenait. Parfaitement d’ailleurs. Ce rire-là, elle l’avait eu aussi quelques secondes plus tôt. D’ailleurs la question qu’elle avait posée provoqua manifestement de l’inquiétude. La mine de la fille de Thanatos sembla se décomposée à l’instant même où la phrase avait été achevé. « - Putain… j’en sais rien … j’ai appuyé sur tous les bou… Oh merde ! » Milovaan rapporta ses genoux contre sa poitrine, les lovant. Elle en était sûre. Peut-être aurait-elle dû parier ? Elle aurait certainement pu gagner quelque chose en guise de consolation. Même minime. D’ailleurs pour confirmer l’hypothèse fataliste, l'ascenseur ne descendait plus. Pourtant, les portes ne c’étaient pas ouverte non plus. Foutue. Morte. Enterrée. Voilà les pensées fatalistes caractérisant l’état morne de Milovaan. Poursuivit par des araignées puis coincée dans un ascenseur, dans un musée dénué de présence humaine. La totale en sommes. Elle regardait quelque peu abattue Peneloppe tambourinant avec acharnement contre la porte. « - Non ! Non non non non non NON ! » Prévisible. La porte ne s’ouvrait pas automatique. Alors à l’aide de divers coups acharnée dessus c’était peine perdue. Désespéré même conviendrait sûrement à la situation. Même si elles parvenaient à sortir, elles tomberaient sûrement face aux araignées. Dans les deux cas, ce n’était franchement pas leur journée. « - On est coincé ! » Oui ça elle l’avait remarqué, pas la peine de le redire pour amoindrir son peu d’espoir restant. «  - Tu es claustrophobe ? » Bonne question. Heureusement qu’elle ne l’était pas, oui. Sinon, bonjour l’état dans lequel elle serait actuellement. Elle répondit par la négative en hochant la tête de droite à gauche. «  - Je crois qu’on va rester bloqué un moment … » Ah oui. Ce fameux détail là. Celui d’être coincée avec une personne qu’elle n’apprécie pas plus que ça. A vrai dire, elle ne l’a déteste pas non plus. C’est juste qu’elle lui faisait peur, et rien que pour ça, cela ne méritait pas plus d’attention. Cette relation de « tu me fais, je te fais peur » lui convenait parfaitement. Convenait oui. Parce que là maintenant, c’était tout sauf convenable à ses yeux. Elle resterait enfermer avec elle pour une durée encore indéterminé. C’était vraiment un manque de chance. « - Merci bien les Dieux de nous avoir lâchement abandonné. » Railla-t-elle en levant les yeux au ciel, à la fois pour s’adresser à eux que pour accentuer son sarcasme. « -Tu en veux? Je te propose pas ma barre de chocolat, déjà que les demi-dieux sont des excités, si en plus on mange du sucre pareil étant coincé dans un endroit si petit, ça ne va pas bien se finir. » Elle se détendit soudainement et tourna son regard vers elle et le paquet de biscuit qu’elle lui tendait. Il fallait bien avouer que toute cette agitation avait éveillé en elle un profond appétit et refuser une telle offre : hors de question. Elle se servit donc dans le paquet et croqua dans le mets. Peneloppe gesticula quelques instants avant de raviser. Certainement tentait-elle de trouver une issus. Pas la peine,  il n’y en avait pas. Quand bien même cela serait beaucoup plus dangereux qu’attendre patiemment que des secours arrivent. Un silence plus que pesant régna dans l’ascenseur. Puis la blonde vint à ouvrir la bouche, sûrement dans l’attention de tenter de briser la glace s’étant installé. « - Donc tu es la fille d’Éris? » Eris ? Cette Déesse-là qu’elle n’avait jamais eu l’occasion de voir et qui l’avait abandonné actuellement ? Si oui, ouais. Ouais elle était la pauvre petite gamine de cette semeuse de trouble. « - Ouais. Je suis la pauvre gosse de cette Déesse qui a indirectement provoqué la guerre de Troie. » Répondit-elle amer. Elle ne l’avait jamais aimé, sa mère. Pourquoi donc l’aimer alors qu’elle n’a jamais eu le loisir de lui parler, ni même rencontré ? Elle n’avait pas eu cette chance non. Tandis que la plupart des sang-mêlés avait eu cette grâce. Même si ça, elle s’en fichait. En fait, cela la faisait rire plus qu’autre chose. Bonne qu’à semer la discorde et provoquer des guerres avec ce chien d’Arès, d’un côté ça l’arrangeait fortement de pouvoir déclarer qu’elle n’avait rien à faire avec cette Déesse. Juste, le sang à la limite et ce don pourrit actuellement inutile. Un sourire remplit d’acrimonie se dessina sur son visage au teint légèrement halé. «  - Ouaip, fille d’une mère qu’elle peut pas blairer. » Ajouta-t-elle avant de se tourner vers Peneloppe. « - Et toi, la gosse de Thanatos ? » Ce Dieu qu’elle ne pouvait pas supporter. Ce Dieu qu’elle d’ailleurs, rencontrera sûrement prochainement au vu des circonstances. Peut-être avant de passer au tribunal devant l’un des trois juges des Enfers. Ou peut-être après. Dans tous les cas, elle le verrait très certainement. Peut-être même qu’elle aura le loisir de retrouver son père. Du moins, si elle ne finit pas dans le Tartare. Après tout elle n’avait strictement rien accomplit de bon dans sa vie. Pourquoi irait-elle dans le Pré de l’Asphodèle ? Et les Champs Elysées c’est encore plus impensable.  Ah. Elle allait certainement mourir sans même avoir accompli une bonne action de toute sa vie. Ni même foncièrement mauvaise, mais cela revenait d’une certaine façon au même. Elle n’avait rien fait de sa vie. Juste pourrir celle des autres, et certainement la sienne en retour. Elle réprima un soupire, désirant masquer ses sombres pensées à Peneloppe. Non décidément, elle n’était pas une fille bien ni même fréquentable. Tant pis. Elle était ainsi. Et le restera sûrement.  


fiche par century sex.

_________________
« Say what you hate a person, it does not prevent that lends pay enough attention to have time to hate. It's a bit like assholes, they are boring but we are inexorably drawn to them. Sometimes because we are closer to them, and they are not different from us.__ A. Milovaan Candlewood »
Revenir en haut Aller en bas
Peneloppe E. Michaelis

✗ j'ai posté : 45 ✗ drachmes : 94 ✗ j'occupe le poste de : Simple pentionaire ✗ enfant de : Thanatos ✗ je suis : Célibataire ✗ je suis disponible : yep :D
✗ on me connait sous : Peneloppe ✗ je ressemble à : Dakota Fanning ✗ ceci appartient à : tumblr ✗ moi, schizophrène ? : nop ^^


Voir le profil de l'utilisateurhttp://be-a-hero.forumactif.org/t554-peneloppe-e-michaelishttp://be-a-hero.forumactif.org/t546-peneloppe-e-michaelis-fille-de-la-mort-ont-sait-apprecier-la-vie#15498http://be-a-hero.forumactif.org/t544-peneloppe-e-michaelis-petite-place-pour-une-nouvelle
MessageSujet: Re: Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Icon_minitime1Mer 14 Aoû - 13:11






Visite de l'ascenseur en profondeur!
A. Milovaan Candlewood


Peneloppe fut surprise par le ton amer qu'employait Aria pour parler de sa mère. La majorite des jeunes du camps étaient fière de leurs parents. D'un côté elle pouvais la comprendre. C'ets vrai que son dont ne devait pas vraiment la faire aprécier par les autres. Peneloppe avait entendu beaucoup de monde avoir peur d'Aria, le pire était lorsqu'une dispute éclatait, tout le monde soupconait Aria, qui devait alors toujours jurer qu'elle ne l'était pas. Dieux sois louée, les autres ne pouvaient pas l'attaquer physiquement. Mais ça devait être pesant de toujours être seule, et rejetée. Si en plus son parents divin ne pouvais pas l'aidé...
-Tu sais... peut être que ta mère t'aime bien elle, mais elle ne veux et ne peut pas t'approcher parceque tu la déteste?


Il ets vrai qu'elle même jurait après son père quelques fois, mais elle l'aimait quand même. Elle se souvindre toujours du jours ou il était venu la chercher dans l'orphelina. Il était assis sur une des chaise du bureau de la directrice, les jambes croisée, une chemise noir d'ont le premier boutton était ouvert, laissant un peut apercevoir son torse, son jean brut lui allait bien, et ses cheveux noirs était retenus par un ruban en queue de cheval. Peneloppe avait eu le souffle coupé un instant devant la ebauté de l'homme face à elle, puis la directrice avait dit qu'il s'agissait de son pèer. Elle avait eut honte d'avoir fantasmé sur son père mais bon. Et puis il avait parlé.



Revenant au moment présent, elle lança un regard à Aria après que celle-ci lui ai demandé si elle était l'enfant de Thanatos.
-Ouai. La fille qui panique dés qu'elle à un mauvais présentiment qui s'avère finallement n'être qu'une mauvaise digestion.
La jeune fille eut un légé rire amer. Elle se souvenait encore avoir paniqué comme pas possible, alors qu'elle se sentait mal, elle avait été voir Chiron et monsieur D en annoncant la mort de quelqu'un. Naturellement lorsqu'elle avait vomis quelques heures plus atrd, ils avaient été faires des test à l'infirmerie, qui avait confirmé qu'elle avait du mal digérer les crevettes qu'il y avait eu à midi. Vive les crevètes! Maintenant des qu'elle se sentait mal, ce qui était rare mais bon, elle passait d'abord toujours à l'infirmerie.


Un silence pesant s'installa de nouveaux entre les jeunnes filles. Peneloppes se tordait les mains nerveusement. Elle n'aimait pas être enfermée. Ca lui rapelait les fois ou les gosses de l'orphelinat l'enfermait dans de splacard ou des armaires, non sans oublié d'y glisser certaines bestioles avec elle. Le pire avait été lorsqu'elle avait été poussé dans un puits. Jamais elle n'avait été aussi contente de voir la directrice de l'orphelinat. Elle était contente d'être enfin sortit de cet entourage.


-Et sinon, il marche comment ton don?
C'ets vrai que ça l'intriguait d'un côté. Est ce qu'Aria devait vouloir la disputes, savait-elle quels mots employer? Le fesait-elle inconsciament? On dit souvent que l'homme est fasciné par l'horreur, d'où le fait que dés qu'il y à un accident, tout le monde s'y précipite pour voir mieux ce qui se passe, sans vouloir vraimenta aider. Et Peneloppe n'était pas une ecception. Le pouvoir d'Aria lui fesait peur, mais d'un autre côté la fascinait. Ce dont pouvais être tellement utile dans ceratines circonstences. Plus que le sein, déjà qu'il y avait pas beaucoup de demi-dieux qui mouraient ces dernier temps alors Peneloppe était quasi inutille.


Il n'y avait que sa veste qui lui était d'une certaine utilité. Mais elle ne la controlait pas encore très bien donc... Au moins elle savait manier son poigard avec une certaine habilité. Enfin maintennat, elle eut un légé sourire en se souvenant ses premier essays. Lancé le poignard, combatre avec etc... Elle avait voulut viser la cile, normalement urilisé pour le tir à l'arc, et l'avait loupé d'un bon mettre, poignardant presque le derrière d'un satyre. Heureusement il avait éviter l'arme. La jeune fille n'avait jamais été aussi rouge que ça dans sa vie. Peneloppe pris encore un biscuit avant de regrader Aria, attendant sa réponse.



© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
A. Milovaan Candlewood
Milo ❝ Bitch forever, even beyond death

Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Tumblr_lpz08gpTVN1r0yrj0o3_500
✗ j'ai posté : 224 ✗ drachmes : 152 ✗ j'occupe le poste de : Simple chieuse et accesoirement de pensionnaire. ✗ enfant de : Eris, Déesse de la Discorde. C'est bien sa seule utilité d'ailleurs, créer des tensions ... ✗ âge divin : dix-huit ans, l'âge de sombrer dans l'alcoolisme. What else ? ✗ je suis : une célibataire en recherche d'affection. ✗ je suis disponible : [Peneloppe] - [Hetty] - [CRYSTALE] - [LIBRE]
✗ on me connait sous : Eliana ✗ je ressemble à : Arielle Kebbel ✗ ceci appartient à : Eliana. By me quoi (a) ✗ moi, schizophrène ? : La schizophrènie c'est un peu comme être pessimiste, t'es juste un incompris. Comme Cassandre, elle avait des visions et était méconnue. Perso, j'appelle ça être lucide (a) [Lysandre A. Harros]


Voir le profil de l'utilisateurhttp://be-a-hero.forumactif.org/t649-a-milovaan-these-things-happen-to-other-people-until-the-other-day-it-is-youhttp://be-a-hero.forumactif.org/t669-a-milovaan-who-wants-a-link-with-a-troublemaker-you-at-your-own-risk
MessageSujet: Re: Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Icon_minitime1Mer 14 Aoû - 16:24



Peneloppe &  Milovaan


« -« - Tu sais … peut-être que ta mère t’aime bien elle, mais elle ne veut et ne peut pas t’approcher parce que tu la déteste ? » Oh ça non. Il n’était pas question de la pardonner ni même de prendre sa mère en pitié. Elle lui avait suffisamment laissé le choix comme l’opportunité de se présenter à elle, et éventuellement expliqué le fait de l’avoir laissé dans l’ignorance pendant tant d’années. Et jamais. Jamais elle ne c’était montrée. Pas une seule fois. Même pas pour sa reconnaissance et encore moins à  un de ses anniversaires. Et concernant sa naissance, elle était prête à pariée tout ce qu’elle possédait qu’Eris n’avait pas daigné se manifester. Alors non. Non la faute n’était pas à rejeter sur Milovaan de ne pas avoir laissé l’occasion de s’expliquer, mais bien celle à Eris de ne pas avoir saisi sa chance tant qu’il en était encore temps. Même si contrairement à ce qu’elle laissait paraître, elle était déçue. Franchement déçue d’un tel comportement et aurait aimé que cela se déroule autrement. Seulement : ce qui est fait et fait. Et il n’y a pas de retour en arrière. «  - Ouais. La fille qui panique dès qu’elle a un mauvais pressentiment qui s’avère finalement n’être qu’une mauvaise digestion. » Milovaan ne put réprimer un rire. Cela ne devait pas être facile certes, mais apprendre que finalement son don à elle aussi n’était pas des plus bénéfiques, cela la rassurait. Soit, c’était fortement égoïste comme pensée mais les faits sont là : cela la soulageait. Et tant mieux. Le rire amer de Peneloppe confirma d’ailleurs ses songes, sûrement avait-elle aussi mal vécu à certains moments ses pouvoirs. Cela lui rappelait la première fois qu’elle avait usée de son don inconsciemment. Au début, elle n’avait pas véritablement comprit la raison du conflit qui c’était déclenché entre deux amis qui discutait tranquillement – enfin plus ou moins tranquillement, c’était plus tendu qu’autre chose à vrai dire. Avant de comprendre que c’était elle la raison, ayant clairement déclaré à l’un d’entre eux de rompre cette amitié sur le champ au lieu de perturber tous ceux qui essayaient de manger tranquillement. Elle avait trouvé ça fort étonnant qu’un pensionnaire habitué du camp écoute sur parole une nouvelle, avant de se faire une raison. Parfois elle provoquait des disputes sans le vouloir, insufflant une part de persuasion dans ses paroles acerbes sans en prendre conscience. Tandis que parfois, c’était volontaire, parvenant à être jalouse de certaines amitiés. A cause de ça, chaque fois qu’une personne se tapait sur la gueule avec une autre, les premiers regards intrigués par cette dispute venaient immédiatement à la soupçonner. C’était chiant, ses pauvres petits préjugés obsolètes. Puis elle avait fini par se faire une raison et totalement s’y habitué. Au moins, elle se faisait haïr et éloignait les personnes sans intérêt même si à certains moments elle avait la malheureuse occasion de subir le courroux de certains. Et fallait avouer que ce n’était pas des plus agréables. Même si elle n’en tenait pas compte plus longtemps. Tant que personne n’essayait de la tuer, cela suffirait. Qui oserait donc dézinguer un type du camp ? Sûrement personne, et cela parvenait à la rassurer pour qu’elle ne relève pas ses détails-ci. Alors elle continuait à vivre pleinement sa vie de petite peste malgré quelques menaces. Gesticulant nerveusement, la blonde se tordait les mains névrosées. Milovaan voyait bien que cette situation-ci ne plaisait pas à Peneloppe. Absolument pas d’ailleurs. Seulement, elle n’y pouvait pas grand-chose si les deux demi-déesses avaient fini enfermés dans une vulgaire cabine d’ascenseur. De plus le silence pesant qui s’installa à nouveau entre elles, ne facilitait en rien la tâche qu’est de se sentir à l’aise. Elle n’avait jamais été grandement bavarde. D’ailleurs, ce n’était jamais elle qui engageait les conversations mais toujours les autres. Il fallait dire qu’ayant peu d’ami et s’en contentant, elle n’était pas grandement attiré par l’offre alléchante qu’est d’interpeller une quelconque personne pour se la mettre sous le coude. D’ailleurs c’est à peine si elle connaissait le nom de plus d’une dizaine de pensionnaires autre ceux qu’elle côtoyait parmi ceux de son cercle d’ami. Et encore, faut-il que la personne parvienne à réussir à marquer d’une quelconque manière Milovaan s’ils ne souhaitent pas se voir coller une étiquette pourvu d’un vulgaire surnom pas des plus appréciables sur leur tête. Comme d’habitude ce ne fut pas Milovaan qui se chargea de rompre la glace mais son interlocutrice, Peneloppe actuellement. « - Et sinon, il marche comment ton don ? » Ceci était une excellente question, et Milovaan ne savait pas véritablement quoi répondre. Lui révéler que parfois elle l’usait inconsciemment ? Ou bien encore qu’en vraie peste elle le faisait exprès de l’employer ? Laquelle des deux propositions allait-elle croire au juste ? Personne n’avait eu l’envie de la croire sur ce genre de chose après tous les accidents que ça a pu, et pouvait provoquer. C’était compréhensible après tout, mais fortement désagréable pour la fille d’Eris. Finalement, non. Elle s’en fichait vers quel choix se tournerait l’avis de Peneloppe. Elle le dirait simplement, et puis tant pis si la réaction était quelque peu déplacée. Ce serait normal après tout. Comme toujours, ne faisant que récolter ce qu’elle sème autour d’elle. La blonde attendit patiemment la réponse de la demi-déesse, grignotant un autre biscuit entre temps. « - Il suffit que je pense et veuille insuffler une part de persuasion suffisante dans mes paroles en déclarant quelque chose en rapport avec ce que je désire. Par exemple qu’il rompt l’amitié qu’il entretient avec telle personne. Parfois c’est inconsciemment, parfois c’est volontaire. » Elle soupira avant de reprendre. « - A ce stade-là, je ne peux que rompre les relations fragiles et menaçant de se briser. Ce n’est donc pas véritablement ma faute si des amitiés se brisent, elles n’étaient juste suffisamment pas assez solide pour résister à ça. Mais ça, les gens ne le comprennent pas. » C’était vrai ce qu’elle venait de dire. Elle ne mentait pas. Son don n’était pas véritablement évolué ni même assez puissant pour briser une quelconque relation de longue date, ni même affectueuse passant outre l’amitié muant en un amour véritable. On rejetait toujours sur elle les pots cassés. « - D’une certaine façon je ne fais qu’accélérer les choses. » C’était vrai ça aussi. Mais pas beaucoup de monde désirait croire à cette justification préférant rejeter la faute sur elle. Tant pis. « - Et toi ? J’ai jamais vraiment su c’était quoi ton don. Juste que t’es un chérubin de Thanatos, mais rien de plus sur toi en fait. » En y repensant, Milovaan n’avait jamais pris la peine de découvrir la jeune fille. Le simple fait que ce soit la fille de Thanatos avait suffi à la répugner. Seulement, si elle désirait s’occuper pendant les futures heures à venir, il n’y avait pas différent choix qui s’amenait à elle. Et puis qui sait, peut-être qu’au lieu de se faire mutuellement peur, peut-être qu’elles réussiront à mettre leur différent de côté. Voir peut-être même devenir amie.   


fiche par century sex

_________________
« Say what you hate a person, it does not prevent that lends pay enough attention to have time to hate. It's a bit like assholes, they are boring but we are inexorably drawn to them. Sometimes because we are closer to them, and they are not different from us.__ A. Milovaan Candlewood »
Revenir en haut Aller en bas
Peneloppe E. Michaelis

✗ j'ai posté : 45 ✗ drachmes : 94 ✗ j'occupe le poste de : Simple pentionaire ✗ enfant de : Thanatos ✗ je suis : Célibataire ✗ je suis disponible : yep :D
✗ on me connait sous : Peneloppe ✗ je ressemble à : Dakota Fanning ✗ ceci appartient à : tumblr ✗ moi, schizophrène ? : nop ^^


Voir le profil de l'utilisateurhttp://be-a-hero.forumactif.org/t554-peneloppe-e-michaelishttp://be-a-hero.forumactif.org/t546-peneloppe-e-michaelis-fille-de-la-mort-ont-sait-apprecier-la-vie#15498http://be-a-hero.forumactif.org/t544-peneloppe-e-michaelis-petite-place-pour-une-nouvelle
MessageSujet: Re: Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Icon_minitime1Jeu 15 Aoû - 12:46






Visite de l'ascenseur en profondeur!
A. Milovaan Candlewood


Ca ne devais pas toujours être facile pour Aria de se faire une place dans le camp. Toujours soupçonnée à tord ou pas. Peneloppe connaissait se sentiment que trop bien. Toujours accusée pour ce qu'elle n'avait pas fait à l'orphelinat, au début elle avait été révoltée, avait sentis un sentiment d'injustice, de faiblesse. Mais au bout d'un moment on apprend à ignorer, à ignorer et à riposter sans conséquences. Elle savait qu riposter et se faire prendre allait aggraver son cas... alors elle avait adopté une manière plus douce. Elle ne ripostait jamais l’osque l’incident déclencheur était encore trop frais dans sa mémoire, trop évident que ce serrais elle. Mais elle observait, beaucoup! Et elle trouvais toujours le moyen de faire payer à un autre pensionnaire ce qu'il lui avait fait à elle.


Elle ne se souvenait que trop bien de Cédric, un garçon plus âgé qu'elle qui aimait la terroriser. Elle avait 15 ans à l'époque et lui 17. Il avait une bandes de potes et ensemble ils aimaient bien lui lancer des truc à la figure, saccager ses affaires, mais ça elle y était habituée. Le seul Hic c'est qu'un soir, après avoir bu de l'alcool en douce, Cédric l'avait croisé, seul dans un couloir sombre et désert et avait penser pouvoir l'intimider et l'obliger à se plier à ses 4 volonté. Mais étant saoul, la jeune fille avait eut la chance de pouvoir esquiver ses mouvement désordonné, et avait été se réfugier dans une salle vide qu'elle avait fermé à clef. Sachant que personne ne la croirait, elle avait attendu quelques jours, avant de glisser quelques somnifères dans l'eau du garçon, et poser des bouteilles d'alcool dans sa chambres, bouteilles vides, qui le firent renvoyer du l'orphelinat. Qu'elle avait aimé ce jour là!



Peneloppe voulut dire quelques choses de réconfortant mais ne trouva pas quoi. Elle décida d'être sincère avec Aria, avant que celle-ci n'interprète mal ses paroles.
-J'aimerais bien faire quelques chose pour t'aider, mais je ne vois pas vraiment quoi. Je crois que c’est ça un des plus gros soucis dans la mythologie... Les humains cherchant toujours à trouver un fautif pour ce qu'il leurs arrive. C'est Poséidon qui  déclencher tel séisme. C’est Zeus qui à couché avec une femme marié, qui ne pouvait refuser étant donné qu'il était un dieu, ce qui excuse son acte auprès de son mari qui ne la quittera pas, c'est ci qui à fait ça, c'est tel qui à fait ça. Parfois j'ai l'impression que l'humain ne sais pas répondre de ses actes et se dire que oui, c'est lui qui à déclenché ça. Je trouve ça horrible de te faire tenir le chapeaux alors que tu n'y est pour rien que ta mère soit Éris...
Jamais encore la jeune fille avait lâche un discours si long, encore moins pour le dire à Aria. Elle lança un sourire à l'autre jeune fille essayant de paraître sympathique. Mais elle était encore un peut trop crispé étant encore enfermée.


-Moi mon don et bien... Tu sais que les moires  écrivent ton destin? Et à certains moments de ta vie tu prends des décisions, parfois des trucs important parfois il s'agit juste de tourner à gauche ou à droite au coin de la rue. Et ces décisions t'amènent à ta mort et une fois cette décision prise, je ressent un truc bizarre, qui s'intensifie  au plus que le moment de ta mort approche. Mais il n’est pas encore très développer, une fois que je serrais capable de bien le contrôler je saurais comment, quand et ou une personne va mourir, et ça précisément. D'un côté ça me fait flipper, d'un autre je me dis que ça pourrais être utile.


Il est vrai que ça lui faisait peur de savoir ce genre de choses mais d'un autre côté, si jamais un demi-dieu partait en mission, elle qu'elle saurait qu'il mourais, elle pourrais  le rassurer, prévenir sa famille, et la personne pourrais dire au revoir avant de se faire déchiqueter par une hydre... Ok elle avait beau se convaincre elle ne trouvais pas son don positif, n'y même utile. Dire qu'une personne allait mourir n'était pas quelques chose de bien, elle ne savais pas comment la personne allait réagir, et elle ne voulait pas bouleverser le destin en changeant son cour. Cette merde lui donnait des maux de tête à chaque fois qu'elle y réfléchissait.


Ne pouvant§ plus rester assise à ne rien faire, la jeune fille décida de marcher un peut. Ok elle avait l'air débile à tourner en rond dans un ascenseur et ça ne l'aidait pas vraiment à se calmer. Qu'est ce qu'elle ne donnerait pas pour être autre part. Sur le toit du Empire State Building par exemple, avec un beaux jeune homme qui l'enlacerait par derrière, lui promettant que jamais il ne la laisserait tomber... Bon sang elle était vraiment trop romantique. Eviter d'y penser l'éviterait de la faire souffrir. Elle aurait tant aimé trouver ce „gars“ parfait pour elle. Elle secoua la tête avant de se rasseoir. Elle venait à peine de poser son dos contre la paroi, l’osque l'ascenseur se mit à vibrer doucement et qu'un horrible son lui vint au oreilles. Tout ça avant qu'elle ne sente l'ascenseur descendre de quelques mètres rapidement... beaucoup trop rapidement.
-Oh non merde...
Si ce qu'elle pensait était entrain d'arriver alors elles étaient dans une mauvaise posture. Lançant un regard paniqué à Aria, Peneloppe essaya de retrouver son calme.
-Il faut sortir d'ici! Et vite!


La jeune fille se releva rapidement, ce qui fit bouger l'ascenseur. Elle se cramponna à la barre accroché contre la paroi, essayant de garder sa balance. -Prend ma main et lève toi doucement!
Peneloppe tendis sa main à Aria, sa main qui tremblait comme une feuille, pour la relever doucement. Si jamais elle bougeait trop l'ascenseur risquait de tomber pour de bon. La jeune fille regarda au plafond, et décerna une lucarne, certainement pour les ouvrier s'ils devaient travailler sur l'ascenseur.
-Ok écoute je vais essayer d'ouvrir cette lucarne avec mon poignard, on pourra sortir de la cabine, et peut être trouver un chemin de sortie, ok?
Peneloppe grimpa donc doucement sur la barre à laquelle elle s'était accrochée plus tôt, essayant d'atteindre la lucarne. Elle réussit finalement à passer son poignard dans un entrebâillement et après quelques mouvement habille, la lucarne s'ouvrit un peut.
-Encore un peut!
Alors que la lucarne cédait, la jeune fille se sentit glisser, mais se ratrappa, ce n'était pas le moment de provoquer une chute, elle 'n'avait aucune idée ce qui retenait encore l'ascenseur de se cracher.
-Aller grimpe, je te ferrais la courte échelle.
Dix minutes plus tard, les deux jeunes filles se retrouvaient sur le toi de l'ascenseur.
-Me demande pas pourquoi, mais j'ai une lampe torche dans mon sac.
La sortant, Peneloppe essaya d'éclairer au dessus d'elle pour voir ce qui était la cause de la chute de l'ascenseur. Ce qu'elle vit ne lui plaisait pas du tout.


Au dessus de leurs têtes, des araignées étaient occuper à couper les câbles de l'ascenseur avec leurs dents... et malheureusement elles étaient entrain de s'occuper du dernier câble.
-Oh merdEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA.
Le câble avait lâche  et l’ascenseur tombait à toute allure, les deux jeunes filles le suivaient de prêt. La jeune fille réussit à saisir une main D'aria avant de continuer sa chute. Plus bas elle vit un carré de lumière apparaître... Ne comprenant pas de suite ce qui se passait, elle vit soudain une silhouette féminine à coté d'elle et elle entendit clairement „accroche toi!“  Comprenant soudain, que le carré représentait une porte d’ascenseur d'un étage qui était ouverte, la jeune fille tendit la main, et réussit à accrocher le bord. Seulement tenant toujours la mains à Aria, celle ci ce pris le mur en pleine face. Peneloppe faillit lâcher prise sous le poids de la jeune fille, mais tin bon. Aria qui était un peut sonnée, n'était plus vraiment capable de faire beaucoup de mouvement. La fille de Thanatos réussit à passer ses jambes de chaque côté de la taille d'Aria, ce qui lui assurait une prise plus solide, surtout que sa main moite glissait. Serrant fortement Aria, tenant le col de sa chemise d'une main, Peneloppe essaya de se hisser sur le rebord, voulant les sortir de se tunnels sombres, surtout que les araignées n'étaient pas loin, mais elle ne réussit qu'à se hisser de quelques centimètres, avant de ne plus avoir de force et d'être essoufflée. Elle sentis les larmes du désespoir couler le long de sa joue avant qu'une main se présente devant elle.


Relevant le regard elle tomba sur un regard sombre.... inhumain. Elle avait devant elle, la silhouette aperçue un peut plus tôt.
-Aider moi!
La femme me sourit me tendant encore plus sa main. Peneloppe regarda sa main qui les retenait au bord, puis celle tenant le col de la chemise d'Aria. Elle lâcha prise sur la chemise, resserrant ses jambes autour de la taille de l'autre demi-déesse, légèrement assommée, du moins elle espérait que ce ne soit rien de plus grave, et pris la main que la dame lui tendait. Elle fut étonnée que celle-ci ait autant de force, en effet la dame les tirais hors du trous avec une facilité déconcertante. Lorsqu'elles furent en sécurité sur le sol stable du musé, Peneloppe se précipita sur Aria.
-Aria! ARIA! Oh bon sang allez réveille toi!
La jeune fille avait le teint pale, et du sang coulait le long de sa tempe. Lorsque Peneloppe voulut demander de l'aide à la dame, celle-ci avait disparut. Peneloppe entendis juste au loin un souffle murmurer „veille sur ma fille“. Cette femme était donc... Avant qu'elle n'ai pu finir sa pensée, Aria bougeât la tête.
-Aria! Oh bon sang tu va bien!
Sans même attendre, Peneloppe jeta ses bras autour de la comateuse, laissant quelques larmes coulées!



© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
A. Milovaan Candlewood
Milo ❝ Bitch forever, even beyond death

Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Tumblr_lpz08gpTVN1r0yrj0o3_500
✗ j'ai posté : 224 ✗ drachmes : 152 ✗ j'occupe le poste de : Simple chieuse et accesoirement de pensionnaire. ✗ enfant de : Eris, Déesse de la Discorde. C'est bien sa seule utilité d'ailleurs, créer des tensions ... ✗ âge divin : dix-huit ans, l'âge de sombrer dans l'alcoolisme. What else ? ✗ je suis : une célibataire en recherche d'affection. ✗ je suis disponible : [Peneloppe] - [Hetty] - [CRYSTALE] - [LIBRE]
✗ on me connait sous : Eliana ✗ je ressemble à : Arielle Kebbel ✗ ceci appartient à : Eliana. By me quoi (a) ✗ moi, schizophrène ? : La schizophrènie c'est un peu comme être pessimiste, t'es juste un incompris. Comme Cassandre, elle avait des visions et était méconnue. Perso, j'appelle ça être lucide (a) [Lysandre A. Harros]


Voir le profil de l'utilisateurhttp://be-a-hero.forumactif.org/t649-a-milovaan-these-things-happen-to-other-people-until-the-other-day-it-is-youhttp://be-a-hero.forumactif.org/t669-a-milovaan-who-wants-a-link-with-a-troublemaker-you-at-your-own-risk
MessageSujet: Re: Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Icon_minitime1Jeu 15 Aoû - 20:26



Peneloppe &  Milovaan


« - J'aimerais bien faire quelque chose pour t'aider, mais je ne vois pas vraiment quoi. Je crois que c’est ça un des plus gros soucis dans la mythologie... Les humains cherchant toujours à trouver un fautif pour ce qu'ils leur arrivent. C'est Poséidon qui a déclenché tel séisme. C’est Zeus qui a couché avec une femme marié, qui ne pouvait refuser étant donné qu'il était un dieu, ce qui excuse son acte auprès de son mari qui ne la quittera pas, c'est-ci qui a fait ça, c'est tel qui a fait ça. Parfois j'ai l'impression que l'humain ne sait pas répondre de ses actes et se dire que oui, c'est lui qui a déclenché ça. Je trouve ça horrible de te faire tenir le chapeau alors que tu n'y es pour rien que ta mère soit Éris... » Certes, Peneloppe n’y pouvait pas grand-chose à tout cela. Les humains sont ainsi. Toujours chercher ailleurs, s’esquiver et se trouver des excuses sans jamais tenter d’assumer quoique ce soit. Les êtres humains pouvaient décidément se montrer immondes. Enfin non, ils ne se dévoilent pas ainsi : ils le sont. Et qu’importe ce qu’il adviendra plus tard, ils resteront tel quel parce qu’ils sont forts désolants. Alors tant que cela demeurera ainsi, Milovaan n’était pas prête à cesser d’être usée pour une quelconque excuse, même lorsque ce n’était véritablement pas elle la raison. « - Moi mon don eh bien ... Tu sais que les Moires  écrivent ton destin ? Et à certains moments de ta vie tu prends des décisions, parfois des trucs important parfois il s'agit juste de tourner à gauche ou à droite au coin de la rue. Et ces décisions t'amènent à ta mort et une fois cette décision prise, je ressens un truc bizarre, qui s'intensifie  au plus que le moment de ta mort approche. Mais il n’est pas encore très développé, une fois que je serais capable de bien le contrôler je saurais comment, quand et où une personne va mourir, et ça précisément. D'un côté ça me fait flipper, d'un autre je me dis que ça pourrais être utile. » La fille d’Eris esquissa un bref sourire. Ouais, tout ça elle savait à propos des Moires. Honorées comme déesses de la naissance tout comme représentantes du destin fataliste. Celles qui coupent le fils de notre vie le jour où notre mort se présente comme inévitable. Tiseuse de vie. Cela sonnait quelque peu amer comme surnom à vrai dire au vu du fait qu’au fond, elles viennent à tuer quand le moment leur semblent propice. Elles créent et tuent. Et entre temps, on raconte qu’elles dictent le choix de certains, qu’elles les « guident. » Qu’elles sont le destin. Qu’elles le représentent.  Tout ceci n’étaient que très peu vérifiable à vrai dire. Les « on dit » ne sont que peu fiable ou même véridique. Et la mythologie grecque étant tellement bizarre à certains moments, se mélange et ne cesse de créer des paradoxes. Vouloir s’y fier révélait parfois être une grossière erreur. Seulement, peut-être avaient-elles décidés que c’était le moment propice pour couper le lien le tenant encore en vie ? Peut-être Milovaan et Peneloppe allaient-elles devoir se résigner, et accepter le fait qu’elles allaient affronter la mort d’ici peu ? « - Sûrement pas. » Répliqua d’une voix quasi-inaudible Milovaan face à cette sombre pensée. Elle ne devait pas mourir ici. Non. Elle ne voulait pas mourir ici. Du moins, pas comme ça . Sans que personne ne s’en rende compte ni même retrouve son corps. D’autant plus si c’est une mort lente et douloureuse. Elle ne savait même pas qu’elle serait la cause de sa mort. Dure à prévoir fallait-il avouer. De faim tout comme bouffer par les araignées. Aucune fin ne lui convenait vraiment. Elle avait toujours désiré avoir une joli mort. Soit par arrêt cardiaque à la fin de sa vie, soit par noyade. Il fallait avouer que l’idée que son corps se perde dans l’océan à jamais la bottait bien. Certes, c’était assez étrange  comme lubie mais cela restait sain. Des bruits de pas la sortir de sa longue réflexion quelque peu sinistre. C’était Peneloppe. Visiblement elle ne supportait pas de n’avoir rien d’autre à faire qu’attendre. Quoi ? Aucune idée. Certainement des secours. De l’aide, une main bienfaisante. N’importe quoi suffirait certainement au vu de l’actuelle situation. D’ailleurs, elle semblait songeuse. Peut-être faisant-t-elle comme Milovaan : sombrer dans des pensées les plus loufoques les unes que les autres. Ou peut-être pas. Peut-être tentait-elle de trouver un moyen pour s’en sortir. Non, l’option une semblait être la bonne au vu de la réaction de la blonde : secouer la tête avant de reprendre place. Elle n’eut pas le temps de se replonger dans divers songes qu’un horrible son parvint à ses oreilles. Puis une secousse. Et la cabine qui se laissait tomber. A une allure un peu trop vive au goût de Milovaan. « - Oh non merde … » Oui, ça c’était le cas de le dire et le mot qui convenait parfaitement à la situation : merde. Peneloppe lui jeta un regard paniqué avant de réussir à prononcer : « - Il faut sortir d'ici! Et vite! » Excellente idée. Et pas des moindres. La fille de Thanatos se releva de manière précipiter ce qui fit mouvoir l’ascenseur. Horrifié par cette seconde secousse, Aria ne sut quoi faire restant complètement stoïque. « - Prend ma main et lève-toi doucement ! » D’ordinaire elle aurait refusé l’aide de quiconque répliquant acerbe qu’elle aurait très bien pu se débrouiller, seulement ce n’était véritablement pas le moment de se la joue loup solitaire. Alors elle saisit la main tremblante et l’utilisa afin de se relever doucement. « - OK, écoute je vais essayer d'ouvrir cette lucarne avec mon poignard, on pourra sortir de la cabine, et peut être trouvé un chemin de sortie, ok? » Elle hocha simplement la tête en guise d’approbation. C’était le seul moyen de s’en réchapper vivant, pas le temps de réfléchir à une autre option. Milovaan contempla la blonde qui s’appuya sur la barre accroché à la paroi afin de se hisser jusqu’à la lucarne afin de passer son poignard dans un entrebâillement. Après avoir insisté quelque seconde sur la chose, la lucarne s’ouvrir, pas énormément mais c’était déjà un début. « - Encore un peu ! » D’une certaine façon, Aria se sentait quelque peu inutile se contentant uniquement d’observer mais pas d’agir. Il fallait avouer qu’elle n’y pouvait pas grand-chose. Chacun avait son heure de gloire et d’utilité. Certainement n’était-ce pas le sien actuellement. La lucarne céda enfin. Leur laissant dorénavant le loisir de grimper sur le toit de l’ascenseur. « - Aller grimpe, je te ferrais la courte échelle. » Elle ne fit ni une ni deux et s’empressa de monter avant d’aider à son tour la blonde.  « - Me demande pas pourquoi, mais j'ai une lampe torche dans mon sac. » Parfois avoir des choses dont on ne soupçonnerait pas l’utilité jusque-là se révélait franchement utile frôlant même le miracle. Et la lampe dans le sac servait toujours, la preuve. La fille de Thanatos alluma donc l’objet qui illumina un certain périmètre donnant ainsi le loisir aux deux sang-mêlés d’apercevoir ce qui se trouvait au-dessus de leur tête ainsi qu’accessoirement connaitre la cause de la chute prochaine de l’ascenseur. Et la vision n’était vraiment pas des plus glorieuses et encore moins alléchantes. Peut-être qu’horreur conviendrait parfaitement pour décrire ce détail. Le cas étant que des araignées grouillaient au-dessus d’elles et prenaient visiblement plaisir à grignoter les câbles, dont l’unique restant et parvenant encore à soutenir la cabine. A leur plus grand malheur, le fils venait de lâcher et laissa tomber l’ascenseur à vive allure dans un bruit assourdissant. Et les deux sang-mêlés suivaient de près sa chute. Peneloppe parvint à saisir la main de la fille d’Eris avant définitivement tombe, avant de s’accrocher à un rebord qui se manifesta bien rapidement. Trop rapidement pour Milovaan puisque celle-ci se prit malencontreusement le mur avant de finir définitivement sonnée. La blonde dû compter sur sa propre force pour se soutenir au coin sans pour autant lâcher prise Aria suspendant dans le vide inconsciente. Heureusement qu’elle ne pesait pas trop lourde, sinon elle aurait déjà été morte à cette heure-ci le cou rompu contre le sol se noyant dans la marre de son propre sang. Assez glauque comme idée mais réaliste.  Malgré tout le poids et le stresse présent à cause des araignées se rapprochant,  Peneloppe parvint à se hisser correctement sur le rebord. Du moins à l’aide de l’intervention d’une divinité mais les faits sont là : saines et sauves. Du moins pour la fille de Thanatos. Concernant Milovaan rien n’était encore parfaitement sûr. Toujours dans les pommes et ne mouvant encore aucun membre. De plus son teint exsangue et le sang perlant le long de sa tempe n’était en aucun là pour arranger les choses, ni même rassurer un minimum. Tandis que Peneloppe semblait préoccuper et absorber par diverses pensées, la fille d’Eris bougea soudainement la tête. Et à peine eut-elle le temps de se relever convenablement que la blonde se jeta sur elle. « - Aria! Oh bon sang tu vas bien ! » Bien sûr, elle allait bien. Elle n’était pas morte après tout, ce n’était pas la peine d’avoir une réaction aussi excessive. Pourtant cela ne dérangeant pas Milovaan qui sourit face à ça. Oui. Elle sourit. Franchement et sincère. Après tout, si elle était en vie c’était grâce à elle. « - Merci. » Lâcha-t-elle soudainement avant de reprendre. « - De m’avoir sauvé alors que tu aurais pu m’abandonner. » Elle détourna son regard chocolat visiblement gêné et peu habitué à devoir remercier quelqu’un. « - T’aurais pu après tout. Je ne suis pas quelqu’un qu’on désire véritablement sauver en fait. Enfin tu vois … » Nerveuse et surtout effroyablement embarrassée elle passa sa main sur son visage avant de remarquer que du sang se trouvait là et caressa l’endroit blessé de ses doigts frêles. Cela faisait mal. Pas énormément mais suffisamment pour que la douleur soit belle et bien présente. Elle afficha un rictus sur son visage toujours aussi pâle et tenta de passer outre la souffrance. Ce n’était pas gagné pour parvenir à oublier une telle blessure mais tant que cela ne l’empêchait pas de marcher cela devrait aller. « - Au fait … Tu pourrais te détacher de moi s’il te plait ? Histoire que je puisse me relever … » Surtout pour constater les dégâts en fait. Espérant fortement ne pas avoir été blessé autre part que sur son visage. Sinon elles allaient vraiment galérés afin de parvenir aux camps saines et sauves, surtout à l’heure prévue notamment. En parlant d’heure, Milovaan haussa son bras gauche afin d’y lire l’heure sur la montre rattachée à son poignet. Malheur. L’écran c’était brisé durant la chute. Sûrement en se cognant malencontreusement contre la paroi. Zut. Crotte. Flûte. Merde. « - Ma montre est cassée. » Soupira-t-elle avant de reprendre en fixant de ses yeux noisette Peneloppe. « - Tu n’aurais pas l’heure ? Juste pour savoir si nous serons arrivées à l’heure au camp. Et notamment pour savoir s’ils ne sont déjà pas en train de s’inquiéter aussi. Enfin pas vraiment pour moi. Pour toi surtout … »  C’est vrai ça. Qui s’inquiéterait pour elle si elle ne revenait pas ? Pas grand monde sûrement. Peut-être ses deux-trois amis, mais sûrement pas plus. Cela ne l’embêtait pas non plus. Au moins, presque personne ne sera triste lors de son décès et n’aura donc pas à subir ça sur sa conscience. Et c’est toujours mieux d’emmerder plus de monde de son vivant, que lors de sa mort. Du moins, ça c’est plus ce qu’elle pense pour se rassurer qu’autre chose. « - D’ailleurs, nous avons fortement intérêt à partir avant qu’une personne, employée ou non débarque. Je ne tiens pas vraiment à rester expliquer le tout. Surtout si les araignées reviennent une fois avoir remarqué que nous ne sommes pas mortes. » C’était surtout pour ne pas risquer de nouveau sa vie. Elle s’en fichait de tomber sur un stupide humain. Elle tenait juste à ne pas courir vu son état. Vraiment pas.    


fiche par century sex.

_________________
« Say what you hate a person, it does not prevent that lends pay enough attention to have time to hate. It's a bit like assholes, they are boring but we are inexorably drawn to them. Sometimes because we are closer to them, and they are not different from us.__ A. Milovaan Candlewood »
Revenir en haut Aller en bas
Peneloppe E. Michaelis

✗ j'ai posté : 45 ✗ drachmes : 94 ✗ j'occupe le poste de : Simple pentionaire ✗ enfant de : Thanatos ✗ je suis : Célibataire ✗ je suis disponible : yep :D
✗ on me connait sous : Peneloppe ✗ je ressemble à : Dakota Fanning ✗ ceci appartient à : tumblr ✗ moi, schizophrène ? : nop ^^


Voir le profil de l'utilisateurhttp://be-a-hero.forumactif.org/t554-peneloppe-e-michaelishttp://be-a-hero.forumactif.org/t546-peneloppe-e-michaelis-fille-de-la-mort-ont-sait-apprecier-la-vie#15498http://be-a-hero.forumactif.org/t544-peneloppe-e-michaelis-petite-place-pour-une-nouvelle
MessageSujet: Re: Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Icon_minitime1Ven 16 Aoû - 13:18






Visite de l'ascenseur en profondeur!
A. Milovaan Candlewood


-Merci.De m’avoir sauvé alors que tu aurais pu m’abandonner.T’aurais pu après tout. Je ne suis pas quelqu’un qu’on désire véritablement sauver en fait. Enfin tu vois...
-Ne dis pas ça! Tu es... bon ok j'avoue tu me fais flipper avec ton don parceque j'ai peur de perdre ce qui m'es chèr, mais tu l'à dit toi-même, tu ne sais que défair les liens fragilles, et j'ai confiances en les personnes que j'ai rencontrées, et j'ai confiance en l'amitié que je parte avec eux. Ok d'accord la tu viens de me faire parler comme une de ces héroines, fleurs bleu, promouvant amitié et amour, et à l'air niass... mais ou je veux en venir c'ets que j'aurais du apprendre à te connaitre, avant de t'éviter come je l'ai fais. Tu es quelqu'un de sympas Aria! Et peut-être, efin si tu veux, on pourrais uen fois faire un tour dans New-york à deux?
Peneloppe était embarassée, elle qui avait comme défau mortel de s'attacher au gens, avait peur de se faire rejetter. Enfermée durant un certains temps dans un ascenceur avec quelqu'un ça créait des liens, enfin... chez elle du moins. Elle s'était attachée au charcatère froid, et sarcastique d'Aria et le trouvait même sympathique!
- Au fait, tu pourrais te détacher de moi s’il te plait ? Histoire que je puisse me relever!
-Ah oui bien sur désolé!
Se détachant d'ARia, Peneloppe se remis sur ses pieds, avant d'aider l'autre jeune fille.


Regardant furtivement sur sa montres, Peneloppe découvrit qu'il était 18h12.
-Ca va on à encore une vingtaines de minutes avant la fermetures, on va d'abord passer par les toilettes pour ton visage, ce n'est pas très discret tout ce sang et l'odeur risque d'attirer des monstres. Ensuite on rentrera au camp! Pour ce qui est des arraignées, on a fait 5étages, le batiment en comporte 7 et comme on était au dernier avant de tomber et qu'on se retrouve au second... On à un peut de temps avant qu'elles descendes. Alle, viens!
Peneloppe tira son amie vers les toilettes. Alors qu'elle marchaient à travers les couoirs, tout lui semblait vide, pas une âme qui erre. Pas de touristes, pas de gardiens. La jeune fille eut un frisson avant de se ravisser! Les arraignées n'avaient certainement pas mangé tous les gens dans le musé! C'était impossible! Poussant enfin la porte des toilettes, Peneloppe laissa coucler l'eau d'un robinet avant de demander à Aria de lui raporter des serviettes. Les imbibans d'eau, la jeune fille laissa Aria n'ettoyer son visage.
-Essaye de ne pas faire couler de sang dans le lavabos. Sachant qu'une goute est déjà assez puissante pour attirer des monstres, toute une serviette imbibée... On va la garder et la bruler au camp!



Après avoir emballé la serviètte, les deux jeunes filles si dirigèrent vers la sortie, empreintant les escaliers cette fois ci. Peneloppe jetait des réguliers coup d'oeuls à Aria, voulant s'assurer qu'elle allait bien. Elle ne savais pas trop si elle devait dire qui les avaient réellement sauvé, sachant la rencune qu'Aria avait pour sa mère, sa réaction serait imprévisible.
-Dis... tu te souvient de quoi après le coup du mur?
Il valait mieux commencer par là avanat de se ramasser un rateau!


Alors qu'elle arrivèrent enfin à l'entrée et donc aussi à l'acueil, Peneloppe resta sur place. La pièce était tout aussi vide, les ordinateurs étaint et surtout, les portes fermées!
-Oh non merde!
Lachant son sac, la jeune fille couru jusqu'au porte, esant de les ouvrirs, mais elle étaient fermes et une grille à l'exterieure leur barerait la route si elles arriveraient à ouvrir cette porte... Se retournant ePeneloppe aperçu une fiche rouge accrochée à l'accueil, s'en approchant elle pouvais lire: „Musé fermé plus tôt cette semaine, pour cause de traveaux en raport avec l'électricé du batiment!“ Soupiran la jeune fille laissa tomber son front contre le bureau, lachant à Aria:
-Tu as vu le film une nuit au musé? Parce que la on va en faire un remake! Et passe une nuit dans un musé infesté d'araignées.... bonjour!


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
A. Milovaan Candlewood
Milo ❝ Bitch forever, even beyond death

Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Tumblr_lpz08gpTVN1r0yrj0o3_500
✗ j'ai posté : 224 ✗ drachmes : 152 ✗ j'occupe le poste de : Simple chieuse et accesoirement de pensionnaire. ✗ enfant de : Eris, Déesse de la Discorde. C'est bien sa seule utilité d'ailleurs, créer des tensions ... ✗ âge divin : dix-huit ans, l'âge de sombrer dans l'alcoolisme. What else ? ✗ je suis : une célibataire en recherche d'affection. ✗ je suis disponible : [Peneloppe] - [Hetty] - [CRYSTALE] - [LIBRE]
✗ on me connait sous : Eliana ✗ je ressemble à : Arielle Kebbel ✗ ceci appartient à : Eliana. By me quoi (a) ✗ moi, schizophrène ? : La schizophrènie c'est un peu comme être pessimiste, t'es juste un incompris. Comme Cassandre, elle avait des visions et était méconnue. Perso, j'appelle ça être lucide (a) [Lysandre A. Harros]


Voir le profil de l'utilisateurhttp://be-a-hero.forumactif.org/t649-a-milovaan-these-things-happen-to-other-people-until-the-other-day-it-is-youhttp://be-a-hero.forumactif.org/t669-a-milovaan-who-wants-a-link-with-a-troublemaker-you-at-your-own-risk
MessageSujet: Re: Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Icon_minitime1Ven 16 Aoû - 15:31



Peneloppe & Milovaan


« - Ne dis pas ça! Tu es... bon ok j'avoue tu me fais flipper avec ton don parce que j'ai peur de perdre ce qui me sont chers, mais tu l'as dit toi-même, tu ne sais que défaire les liens fragiles, et j'ai confiances en les personnes que j'ai rencontré, et j'ai confiance en l'amitié que je porte avec eux. Ok d'accord là tu viens de me faire parler comme une de ces héroïnes, fleurs bleu, promouvant amitié et amour, et à l'air niasse... mais où je veux en venir c'est que j'aurais dû apprendre à te connaitre, avant de t'éviter comme je l'ai fait. Tu es quelqu'un de sympa Aria! Et peut-être, enfin si tu veux, on pourrait une fois faire un tour dans New-York à deux? » Un fin sourire s’esquissa sur les lèvres de la fille d’Eris qui illumina son visage au teint encore légèrement exsangue.  Elle n’avait réellement pas l’habitude d’entendre ce genre de discours, aussi maladroit qui plus est, concernant sa personne. Peneloppe l’aimait bien ? Elle ne l’aurait jamais cru. D’autant plus qu’elle, elle ne savait pas véritablement quoi penser. Est-ce qu’elle c’était attachée à la blonde ? Avait-elle l’envie de se nouer d’amitié avec elle, pour de bon ? Aucune idée. Chose sûre, c’est qu’elle ne lui faisait plus vraiment peur et que l’envie de continuer à la terrifier s’en trouvait fortement amoindrit. Cela n’allait sûrement plus lui procurer le même plaisir qu’avant si rien ne l’obligeait à la faire. De plus, Peneloppe l’avait vu pendant un moment de faiblesse malgré l’air hautain et insensible qu’elle désirait préserver auprès de ceux qui ne faisait pas partie de son cercle d’ami. Et Peneloppe, elle désirait de nouveau faire une sortie de la sorte ? « - Je veux bien. Tant que ce n’est pas à New York. Juste histoire de ne pas avoir à faire à la même situation … » Finit-elle par lâcher couplé d’un rire amer. C’est vrai, New York ne l’intéressait plus tant que ça maintenant. Du moins, pas après avoir subi une telle chose. Elle préférait de loin sa survie que se promener dans un vulgaire musée. Décidément, cela lui restera en amer souvenir graver toute sa vie dans sa mémoire. Et même pour après si elle manque de chance. Peneloppe la lâcha. Coupant ainsi la fille d’Eris dans ses songes et vit ainsi la main tendue par son « amie » afin de l’aider à se relever. Elle la saisit avec plaisir et se remit ainsi debout, lui laissant alors le loisir de contempler les dégâts occasionnées par sa chute. Visiblement rien de bien grave autre sa tempe. Peut-être à la limite sa jambe gauche rapidement écorché, mais ce n’était pas douloureux donc passable. « - Ça va on a encore une vingtaine de minutes avant la fermeture, on va d'abord passer par les toilettes pour ton visage, ce n'est pas très discret tout ce sang et l'odeur risque d'attirer des monstres. Ensuite on rentrera au camp ! Pour ce qui est des araignées, on a fait 5 étages, le bâtiment en comporte 7 et comme on était au dernier avant de tomber et qu'on se retrouve au second ... On a un peu de temps avant qu'elles ne descendent. Allez, viens! » A peine Milovaan eut le temps d’exprimer quoique ce soit qu’elle se fit traîner aussitôt par la fille de Thanatos vers les toilettes les plus proches. Même si entre temps, elle eut le loisir d’admirer les longs couloirs vide. Tous dénués de vie et sans aucune chaleur. Rien de bien accueillant. Seulement une allure effrayante régnait dans le lieu. Elle n’eut pas le plaisir d’achever cette sinistre pensée que Peneloppe poussa la porte des toilettes avant d’y entrer. « - Essaye de ne pas faire couler de sang dans le lavabo. Sachant qu'une goutte est déjà assez puissante pour attirer des monstres, toute une serviette imbibée ... On va la garder et la brûler au camp! » Milovaan fit tout ce qu’elle avait à faire : nettoyer le sang encrée sur sa peau tout en prenant soin de suivre le conseil de la blonde. Il fallait avouer qu’elle avait raison, cela reviendrait d’une certaine façon à appeler ses bourreaux pour leurs demandés de l’achever. Une fois le nettoyage finit, les deux sang-mêlés se rendirent vers la sortie, prenant soin de bien évidemment emprunter l’escalier étant donné qu’il n’y avait plus d’ascenseur. Tant pis. Le musée allait devoir en racheter un. Plus solide et résistant aux araignées de préférence. Ce serait toujours utile dans ce genre de situation. Une chose l’intrigua fortement : les coups d’œil furtifs que lui jetait souvent Peneloppe. Certes, elle était blessée à cause de sa chute mais avoir besoin de s’inquiéter autant n’était pas nécessaire. Vraiment pas. « - -Dis ... tu te souviens de quoi après le coup du mur ? » Si ce n’était que ça qui la préoccupait il n’y avait véritablement pas de quoi s’en faire. « - Ce serait difficile de dire que je me souviens de quelque chose étant donné que j’étais inconsciente. » Répondit-elle simplement sans ton acerbe, sarcastique ou autre pour une fois. Elle reprit intriguée par cette question : « - Pourquoi donc ? Il est arrivé quelque chose pendant que je flânais dans le monde de Morphée ? » C’est vrai que cela la titillait tout de même. On ne pose pas ce genre de question à une personne qui était inconsciente si rien ne c’était déroulée pendant son moment d’absence. Du moins, si l’on en suit la logique. Ce qu’il fallait reconnaître, c’était qu’un Demi-Dieu était loin d’être logique. Vraiment loin. « - Oh non merde ! » Ne comprenant pas véritablement la réaction de sa camarade, Milovaan pivota sur elle-même avant d’avoir une vue sur tout. Et là, elle comprit. Il n’y avait rien d’allumé. Personne. La raison étant simple : le musée était fermé et ce depuis plus d’une bonne heure. Le panneau accroché à l’accueil ne fit que confirmée ses pensées : enfermée et pour le restant de la nuit. « - Tu as vu le film une nuit au musée ? Parce que là on va en faire un remake! Et passe une nuit dans un musée infesté d'araignées.... bonjour ! »  Elle répondit par la négative. Non. Non elle ne connaissait pas ce film et au vu de l’actuel situation sûrement valait-il mieux de ne l’avoir jamais regardé. « - On peut toujours essayer de briser les portes. » Voyant que ce n’était franchement une bonne idée elle se ravisa. « - Enfin je dis ça, je dis rien, hein. » Epuisée, elle préféra prendre place sur un siège non loin d’elle et réfléchit. « - Si on veut être saine et sauve d’ici demain et ne pas avoir peur de s’endormir je ne vois qu’un moyen. » Elle jeta un bref regard vers la blonde afin de voir si elle était sur la  même longueur d’onde avant de reprendre. « - Il faut les tuer. Nous même. Je sais que cela risque d’être difficile vu leur nombre mais on pourrait sûrement trouver ici, à l’accueil quelque chose susceptible de nous aider. Un briquet pourrait sûrement être utile. » Milovaan se leva de là où elle était assise et se dirigea vers le bureau de l’accueil. Autant que les objets perdues et autre servent. « - Et puis il y a nos armes. Trouvons d’abord quelque chose et nous improviserons un plan. » Oui. Elles allaient s’en sortir. Si ce n’était pas par la force, cela sera par la ruse. Et accessoirement prouver que même en étant une fille d’Eris, elle était capable de jouer sur la stratégie.

fiche par century sex.


_________________
« Say what you hate a person, it does not prevent that lends pay enough attention to have time to hate. It's a bit like assholes, they are boring but we are inexorably drawn to them. Sometimes because we are closer to them, and they are not different from us.__ A. Milovaan Candlewood »
Revenir en haut Aller en bas
Peneloppe E. Michaelis

✗ j'ai posté : 45 ✗ drachmes : 94 ✗ j'occupe le poste de : Simple pentionaire ✗ enfant de : Thanatos ✗ je suis : Célibataire ✗ je suis disponible : yep :D
✗ on me connait sous : Peneloppe ✗ je ressemble à : Dakota Fanning ✗ ceci appartient à : tumblr ✗ moi, schizophrène ? : nop ^^


Voir le profil de l'utilisateurhttp://be-a-hero.forumactif.org/t554-peneloppe-e-michaelishttp://be-a-hero.forumactif.org/t546-peneloppe-e-michaelis-fille-de-la-mort-ont-sait-apprecier-la-vie#15498http://be-a-hero.forumactif.org/t544-peneloppe-e-michaelis-petite-place-pour-une-nouvelle
MessageSujet: Re: Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Icon_minitime1Mar 20 Aoû - 20:25






Visite de l'ascenseur en profondeur!
A. Milovaan Candlewood



-Je veux bien. Tant que ce n’est pas à New York. Juste histoire de ne pas avoir à faire à la même situation...
-Ah ça tu peut en être sur! Je remet plus les pieds à New York sauf si j'ai une garde rapprochée!

Ça la jeune fille en était sure. Des araignées, des ascenseurs et maintenant elles se retrouvaient enfermée dans un musé. Pas des plus rassurant. Elle se demandait si on pourrait organiser une sorte de service secret au camps qui pourrais s'assurer de la sécurité des pensionnaires en dehors du camp, discrètement, agir dans l'ombre avec pleins de gadgets pour réussir. Peneloppe secoua la tête, parfois elle allait un peut trop loin dans ses délires....


Elle se reconcentra sur sa nouvelle amie lorsque celle-ci lui répondit.
- Pourquoi donc ? Il est arrivé quelque chose pendant que je flânais dans le monde de Morphée ?
Peneloppe hésita un instant avant de répondre à son amie.
-Dans la cage d’ascenseur j'ai vu une silhouette qui ma dit de m'accrocher, sur ce la porte des ascenseurs s'est ouverte... et c'est aussi elle qui ma tirée de la alors qu'on pendait dans le vide... Aria... C'était ta mère qui nous à sauvées!
Suite à sa la jeune fille garda le silence, attendant la réaction de son amie, l’appréhendant aussi.


Cconsternée la jeune fille regarda son amie:
-Sérieux tu as jamais vu ce film? C’est en fait un père célibataire, qui à pas la garde de son fils, et qui ne réussit pas à garder un boulot plus de trois semaines. Jusqu'au jour ou il devient gardien de musé via intérim. Le seul hic c’est que à cause d'une tablette magique ayant appartenue à un pharaon exposé dans le musé la nuit tous les objets exposés deviennent vivant. Alors t'as un squelette de T-rex exposé, une statue de l'île de Pâques etc; Si jamais on s'en sort vivante faudra qu'on se fasse une soirée film et je te le montrerais!
Peneloppe qui avait momentanément oublié leurs situation dramatique, elle oubliait toujours son entourage si elle parlait des choses qui la passionnaient (des bons films dans ce cas là), revient à la réalité rapidement.


Peneloppe regarda son amie avec un scepticisme non feint lorsque celle-ci proposa de briser les portes, encore plus lors qu’Aria décida d'exterminer toutes les araignées!
-Attend! Tu veux dire nous deux face à une centaines d'araignées? Mais..
Sentant la panique la jeune fille avala sa saliva avant de continuer d'une petite voix:
-Ou pourais pas tout simplement se barricader quelque part? Les araignées ne sont pas ce que j’apprécie le plus.
Peneloppe eut alors un flashabck: elle enfermée à l’orphelinat dans les placard sombre grouillant d'araignées en tout genre, elle devant manger des araignées pour récupérer les photos de sa mère que les autres lui avaient volé... Lentement au fil de ses souvenirs, la jeune fille sentit une haine immense grandir en elle. Elle baissa le regard, serre les poins mais le releva décidée!
-Oublie ce que je viens de dire! Et j'ai une brillante idée de comment en venir à bout! De toutes! Mais d'abord...
La jeune fille s’approcha du bureau d'accueil empruntant un bloc de feuilles et un bic et y nota son plan et ce qu'elle aurait besoin pour le réaliser. Elle avait remarqué que la taille des araignées variait, et si le bâtiment en était infesté, elles devaient surement être observée par ses bestioles. Elle était peut être parano mais mieux valait prévenir que guérir! Montrant son plan à Aria, elle attendis que celle-ci le mémoriser avant de faire brûler la page! Elles allaient  réaliser le coup du siècle!




© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
A. Milovaan Candlewood
Milo ❝ Bitch forever, even beyond death

Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Tumblr_lpz08gpTVN1r0yrj0o3_500
✗ j'ai posté : 224 ✗ drachmes : 152 ✗ j'occupe le poste de : Simple chieuse et accesoirement de pensionnaire. ✗ enfant de : Eris, Déesse de la Discorde. C'est bien sa seule utilité d'ailleurs, créer des tensions ... ✗ âge divin : dix-huit ans, l'âge de sombrer dans l'alcoolisme. What else ? ✗ je suis : une célibataire en recherche d'affection. ✗ je suis disponible : [Peneloppe] - [Hetty] - [CRYSTALE] - [LIBRE]
✗ on me connait sous : Eliana ✗ je ressemble à : Arielle Kebbel ✗ ceci appartient à : Eliana. By me quoi (a) ✗ moi, schizophrène ? : La schizophrènie c'est un peu comme être pessimiste, t'es juste un incompris. Comme Cassandre, elle avait des visions et était méconnue. Perso, j'appelle ça être lucide (a) [Lysandre A. Harros]


Voir le profil de l'utilisateurhttp://be-a-hero.forumactif.org/t649-a-milovaan-these-things-happen-to-other-people-until-the-other-day-it-is-youhttp://be-a-hero.forumactif.org/t669-a-milovaan-who-wants-a-link-with-a-troublemaker-you-at-your-own-risk
MessageSujet: Re: Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Icon_minitime1Ven 23 Aoû - 18:26




Peneloppe &  Milovaan


« -Dans la cage d’ascenseur j'ai vu une silhouette qui m’a dit de m'accrocher, sur ce, la porte de ascenseur c'est ouverte... et c'est, aussi elle qui m’a tirée de là alors qu'on pendait dans le vide ... Aria ... C'était ta mère qui nous a sauvées ! » Un silence morbide s’installa face à une pareille réplique. Non mais sérieusement : que voulez-vous dire à une telle chose ? Notamment lorsque vous êtes convaincus que votre mère ne vous porte aucune importance et qu’à aucun moment elle n’a daigné se présenter à vous. Ah, ah : NON. « - C’est le fait qu’on ait frôlé la mort qui t’as dézingué le cerveau. Elle n’aurait pas fait ça. » Répondit-elle en regardant de travers la fille de Thanatos. Oui. Elle n’aurait jamais fait ça. C’était Peneloppe qui déraillait. Elle avait eu l’illusion de la voir en frôlant la mort mais rien de plus. Vraiment rien de plus. Ouais c’était ça. Sa mère n’était jamais venue. Et ne sera jamais là. Milo retint un rire emplit d’amertume. Parfois, elle arrivait presque à se trouver pitoyable. Presque. Mais cela n’allait plus loin. Elle avait beaucoup trop de fierté pour se rabaisser plus et aller jusqu’à dire qu’elle était misérable. Qu’importe de toute façon. Le moment n’était pas vraiment à la discussion, encore moins sur un tel sujet.

« - Sérieux tu as jamais vu ce film? C’est en fait un père célibataire, qui n’a pas la garde de son fils, et qui ne réussit pas à garder un boulot plus de trois semaines. Jusqu'au jour où il devient gardien de musée via intérim. Le seul hic c’est que à cause d'une tablette magique ayant appartenue à un pharaon exposé dans le musé la nuit tous les objets exposés deviennent vivant. Alors t'as un squelette de T-rex exposé, une statue de l'île de Pâques etc. Si jamais on s'en sort vivante faudra qu'on se fasse une soirée film et je te le montrerais ! » Peneloppe semblait tellement enthousiaste et motivée en parlant de ce film que cela réussit à donner le sourire à la fille d’Eris. Elle n’avait jamais véritablement aimé ce genre de chose, la télévision en soit ne l’intéressait pas. Et rare était les films qu’elle visionnait, encore plus ceux qui lui plaisait. Certainement ferait-elle un effort en acceptant d’un jour voir une pareille chose avec Peneloppe. Histoire de certainement voir le parallèle entre les deux évènements. Un côté celui imaginaire servant à divertir les gens avec un simple film, tandis que le fait réel, celui qu’elles vivent actuellement. Et d’accessoirement les comparer. Ou simplement de se moquer. « - Attends ! Tu veux dire nous deux face à une centaine d'araignées? Mais ... » Tu ne veux pas tenter l’idée de briser la porte, alors ferme ta putain de gueule et bats-toi. Ceci était les pensées de Milo. Du moins pas véritablement formulé ainsi, mais cela se rapprochait de là. Pour elle l’idée de forcer les portes restait la meilleure option à utiliser. Mais non, Peneloppe ne voulait pas et l’avait regardé avec scepticisme sans même prendre la peine de le masquer. Et encore plus lorsqu’elle avait proposé d’exterminer les araignées. Aucun plan ne semblait ravir la fille de Thanatos ce qui eut le loisir de blasé Milo. « - On ne pourrait pas tout simplement se barricader quelque part ? Les araignées ne sont pas ce que j’apprécie le plus. » La fille d’Eris roula les yeux avant d’hausser les épaules. Elle non plus n’aimait pas les araignées, et pourtant cela ne l’empêchait pas de faire tout son possible pour résoudre le problème afin de pouvoir dormir tranquillement cette nuit, le temps que le musée ouvre à l’heure prescrit. Franchement. Toute cette histoire avait le don de sérieusement l’agacer et n’allait sûrement pas tarder à réussir à la mettre à bout avant de la faire véritablement craqué. « - Oublie ce que je viens de dire ! Et j'ai une brillante idée de comment en venir à bout! De toutes ! Mais d'abord … » Peneloppe semblait avoir repris du poil de la bête, le regard bien décidé et poing serré elle se dirigea vers le bureau d’accueil. Tant mieux. Milo n’aurait pas supporté que la fille de Thanatos décline toutes ses idées pour se replier plutôt qu’affronter les choses en face. Elle avait toujours été intuitive et n’aimait pas devoir prendre la fuite, cela ne la correspondait en rien. Même lorsque les choses semblaient être plus que désespérer, elle se battait jusqu’au bout. Pas pour les autres. Pour elle. Et ce n’était pas un : « non » qui l’aurait arrêté. Si Peneloppe ne c’était pas convaincu elle-même, la blonde aurait trouvé tout et n’importe quoi afin de la faire changer d’opinion. Voyant la fille de Thanatos emprunter un stylo ainsi qu’un bloc note et y griffonner diverses choses, Milo s’approcha et passa sa tête au-dessus de son épaule afin de voir ce qui trottait dans la tête de la sang-mêlé.  C’était un plan. La jeune demi-déesse devait sûrement avoir des penchants paranoïaques pour prendre autant d’initiative. Tant mieux. Vaut mieux prévenir que guérir. Une fois le tout mémorisé, Peneloppe ne prit aucun risque et le brûla à l’aide d’un briquet. Ingénieux comme idée. Il n’y avait plus qu’à espérer que tout ceci se déroule correctement et donc, sans encombre et sûrement réussiront-elles à s’en sortir vivante de ce musée. « - Parfois je regrette de ne pas avoir un pouvoir plus utile que celui que je possède actuellement. » Commenta Milo un sourire amer sur le visage avant de reprendre. « - Les fils de Zeus maîtrisent la foudre ou la météo. Tandis que ceux de Poséidon se trouve être l’eau ou les tremblements de terre. Et pour ce qui concerne Hadès : une armée de mort sous la main ou le contrôle des ombres. Alors que les rejetons des Dieux Mineurs ne possèdent pas grand-chose comme atout. Ils gardent le rôle de secondaire, tout comme leur parent divin. A-t-on déjà parlé dans la mythologie d’un héros descendant de Dieux Secondaire ? » La blonde passa une de ses mains dans chevelure avant de reprendre en riant de manière sarcastique. « - Jamais. Pourquoi donc le faire après tout ? Minos, Eaque ainsi que Rhadamanthe. Tous fils de Zeus et grâce à ça à leur mort ils ont obtenus un rôle ne les condamnant pas à mourir. Ainsi disposés à être les trois juges des Enfers. Que gagnent donc les gamins de pauvre Dieux Mineurs ? Que dalle. Rien. Nada. » Elle n’avait jamais apprécié Zeus. Et le faisait comprendre dans ses paroles-là. Roi de l’Olympe, il croyait pouvoir tout faire. Notamment rentre service à ses gosses à leurs morts. « - On a peur d’eux. Des enfants des Trois Grands, parce qu’ils issus de parents puissants. Alors on les respecte. Pas vraiment à cause de leur pouvoir, voir un peu. Seulement à cause de leur parent divin. Nous, enfants de parents sans grand rôle n’avons pas eu le droit à ce même respect. Par contre nous avons une chose … » Elle sourit. Provocatrice. Audacieuse. Quoiqu’un peu vulgaire. L’air de dire : « - Je vous emmerde profond, les Olympiens et gamin de ceux-ci. » Et rit. Moqueuse comme ironique. Les deux en un. « - Le besoin de se surpasser. De montrer à ces petits connards de monstres que ce n’est pas parce que nous ne sommes pas issus d’Olympiens que nous sommes faible et donc des proies faciles. » Ouais. Ouais elles allaient leur montrer qu’elles ne sont pas inoffensives. Et qu’elles allaient facilement les exterminer. Avec juste un simple mot l'accompagnant. Oui juste ce mot, rien que pour eux : fuck.
 


fiche par century sex.

_________________
« Say what you hate a person, it does not prevent that lends pay enough attention to have time to hate. It's a bit like assholes, they are boring but we are inexorably drawn to them. Sometimes because we are closer to them, and they are not different from us.__ A. Milovaan Candlewood »
Revenir en haut Aller en bas
Peneloppe E. Michaelis

✗ j'ai posté : 45 ✗ drachmes : 94 ✗ j'occupe le poste de : Simple pentionaire ✗ enfant de : Thanatos ✗ je suis : Célibataire ✗ je suis disponible : yep :D
✗ on me connait sous : Peneloppe ✗ je ressemble à : Dakota Fanning ✗ ceci appartient à : tumblr ✗ moi, schizophrène ? : nop ^^


Voir le profil de l'utilisateurhttp://be-a-hero.forumactif.org/t554-peneloppe-e-michaelishttp://be-a-hero.forumactif.org/t546-peneloppe-e-michaelis-fille-de-la-mort-ont-sait-apprecier-la-vie#15498http://be-a-hero.forumactif.org/t544-peneloppe-e-michaelis-petite-place-pour-une-nouvelle
MessageSujet: Re: Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Icon_minitime1Dim 8 Sep - 23:20






Visite de l'ascenseur en profondeur!
A. Milovaan Candlewood



Peneloppe fixa Aria d'un drôle d'aire. La jeune demi déesse semblait remontée à bloc contre les enfants des trois grand dieux et les dieux eux même. Et d'un cote Pneloppe pouvait la comprendre. Il est vrai que jamais un demi dieux descendant d'un dieu mineur n'avait été évoqué, mais ce soir ça allait changer!



Se penchant alors vers Aria Peneloppe murmura.
-Toi tu t'occupe de te procurer des bouteilles de cocas au distributeurs, et moi je vais rassembler les produits de nettoyage dans les différents locaux, mais on reste sur le même étage. Inutile de multiplier les risques.
Se séparant alors, Peneloppe la vis se diriger vers les distributeurs, tendis qu'elle trouvais le local des employés avec tout un tas de produits nettoyants. Emportant le tout sur un chariot, elle rejoignit Aria dans le hall. Ensemble, elles se dirigèrent ensuite ver le deuxième étage, dans un couloir qui se terminait en cul de sac. Enfin plus ou moins car elles se retrouvèrent  devant une porte d'un autre ascenseur que le précédent. Peneloppe mélangeait le coca avec les produits nettoyant et Aria s'occupait de trafiquer la porte de la cage à ascenseurs, de sorte à ce que nous puissions battre en retraite.


Sortant un petit canif de sa poche, Peneloppe laissa la lame couper sa peau pour verser quelques gouttes de sang. Les araignées ne tardèrent pas à sentir  l'odeure atrayant du sang d'un demi dieu et elles apparurent bientôt devant les deux jeunes filles. Se reculant doucement, la fille de Thanatos sentit bientôt qu'elles étaient arrivées au bord de l'ouverture. Échangeant un regard avec Aria, elle lui fit signe d'y aller. Les araignées étaient toutes présentes et lorsqu'elles passèrent notre point de repais, Aria fit tomber une allumette au sol, mettant le produit versé au sol en flammes. Les araignées se tordirent immédiatement de douleurs et les deux filles sautèrent dans la cage d’ascenseur pour échapper au flammes. Atterrissant au premier étage, Aria ouvrit les portes pour en sortir.



C'est avec un grand sourire que Peneloppe se laissa tomber sur un des canapés de l'entrée. Elle qui avait une peur paralysant devant les araignées avait su surmonter tout ça grâce à Aria. Finalement fréquenter la fille d’Éris n'est pas si mal. Tendant la main pour en taper 5 à son amie elle lui lança:

-On est une bonne équipe finalement.

Lançant un clin d'oeil la jeune fille avala un mentos. Mon dieu qu'elle bénissait son ancien professeur de chimie qui leur avait appris les propriétés du coca, qui notamment devenait inflammable mélanger avec certains produits, notamment des produit ménager. Et il suffisait de laisser tomber un mentos dedans pour laisser ce produit exploser. Alors mélanger ces deux caractéristiques et vous obtenez un excellent piège à monstres.

-Je te parie tout ce que tu veux que les trois grand n'on jamais eut l'idée de se battre de cette manière. Certainement trop concentré à nettoyer leurs armure.

Il est vrai que Peneloppe éprouvait un certain mécontentement envers les trois grand dieux et leurs enfants, mais d'un autre côté avoir de telles responsabilités ne devait pas toujours être facile.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
A. Milovaan Candlewood
Milo ❝ Bitch forever, even beyond death

Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Tumblr_lpz08gpTVN1r0yrj0o3_500
✗ j'ai posté : 224 ✗ drachmes : 152 ✗ j'occupe le poste de : Simple chieuse et accesoirement de pensionnaire. ✗ enfant de : Eris, Déesse de la Discorde. C'est bien sa seule utilité d'ailleurs, créer des tensions ... ✗ âge divin : dix-huit ans, l'âge de sombrer dans l'alcoolisme. What else ? ✗ je suis : une célibataire en recherche d'affection. ✗ je suis disponible : [Peneloppe] - [Hetty] - [CRYSTALE] - [LIBRE]
✗ on me connait sous : Eliana ✗ je ressemble à : Arielle Kebbel ✗ ceci appartient à : Eliana. By me quoi (a) ✗ moi, schizophrène ? : La schizophrènie c'est un peu comme être pessimiste, t'es juste un incompris. Comme Cassandre, elle avait des visions et était méconnue. Perso, j'appelle ça être lucide (a) [Lysandre A. Harros]


Voir le profil de l'utilisateurhttp://be-a-hero.forumactif.org/t649-a-milovaan-these-things-happen-to-other-people-until-the-other-day-it-is-youhttp://be-a-hero.forumactif.org/t669-a-milovaan-who-wants-a-link-with-a-troublemaker-you-at-your-own-risk
MessageSujet: Re: Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Icon_minitime1Dim 15 Sep - 11:38




Peneloppe &  Milovaan


« -Toi tu t'occupes de te procurer des bouteilles de cocas aux distributeurs, et moi je vais rassembler les produits de nettoyage dans les différents locaux, mais on reste sur le même étage. Inutile de multiplier les risques. » Faible murmure mais suffisamment pour que Milovaan ait le loisir de l’entendre et de comprendre la réplique. Courte réflexion avant que cette dernière ne réagisse et se sépare de Peneloppe, se dirigeant alors vers le fond du hall, où divers distributeurs se trouvaient. N’ayant ni bon nombres de monnaies à dépenser afin d’avoir suffisamment de boissons pétillantes à sa portée et encore moins l’envie de devoir attendre que celles-ci daignent tomber de la machine, la fille d’Eris ne s’attarda aucunement et se munit de sa barrette, qui aussitôt retiré de sa chevelure de blé se transforma en épée. Epée qu’elle planta férocement dans le distributeur, l’ouvrant ainsi et lui laissant le plaisir de pouvoir saisir à sa guise via la brèche, de toutes les boissons à disposition. De toute façon,  elle reporterait immédiatement la faute sur le musée de s’être fermée trop tôt, du moins, avant que les deux demi-déesses n’aient eu l’occasion de sortir. Une fois toutes les boissons rangées au préalable dans sa besace, elle attendit le retour de Peneloppe dans le hall. Cette dernière ne tarda pas à la rejoindre munit d’un chariot entier recouvert d’un tas de produit nettoyant, donc, chimique. Toutes les deux, elles se rendirent vers le deuxième étage pour finir par arriver dans un couloir terminer par un cul-de-sac menant du moins à une autre cabine d’ascenseur. Sûrement le seul de rechange du musée. Ensemble, elles rentrèrent dedans. La première se chargea de mêlée la boisson pétillante avec les produits nettoyants ce qui donna un mélange fort … chimique. Tandis que la deuxième, elle, s’occupa de trafiquait habillement les commandes de l’ascenseur afin de pouvoir sortir immédiatement de la cabine en cas de retraite forcée.
Une fois la préparation du plan finit, Peneloppe sortit un canif de sa poche pour ensuite porter la lame à proximité de son poignée et de trancher doucement et faiblement sa peau laissant ainsi un fin filet de sang s’échapper. Chose qui alerta quasi-immédiatement les araignées rappliquant aussitôt l’odeur métallique du liquide écarlate se faisant sentir, embaumant la cabine. Ensemble, les deux demi-déesses reculèrent, puis d’un mouvement de tête la fille de Thanatos fit comprendre à Milovaan que le point de repère fut atteint. Aussitôt et d’un geste rapide, cette dernière sortit une allumette qu’elle s’empressa d’allumé avant de la jeter sur le contenu chimique versé au sol. Immédiatement, les enfants d’Arachné se tordirent de douleur sous les flammes tandis que les deux sang-mêlés sautèrent de la cabine fuyant les flammes, atterrissant alors au premier étage, les portes ayant étaient au préalable trafiqué par Milovaan afin de s’ouvrir à ce moment-là.
Tandis que Peneloppe s’affala quasi-immédiatement la vue du canapé entrant dans son champ de mire, la fille d’Eris resta debout regardant sa nouvelle amie quelque peu retournée par ses évènements. Qui aurait cru qu’elle serait parvenue à affronter autant d’araignée d’un coup avec un plan élaboré à l’aide d’un rejeton de Thanatos, qu’elle détestait pourtant. Du moins, méprisait avant. Maintenant n’était plus véritablement le cas. Petit sourire fière. Après tout, il y avait de quoi. Cela n’aurait sûrement pas été à la portée de tout le monde de gérer une telle situation avec autant de sang-froid et de parvenir à exterminé autant d’araignée pouvant porter atteinte à leur vie. Surtout que pour le coup, elle avait dû d’abord s’allié avec une personne qu’elle connaissait à peine et qu’elle n’aimait pas véritablement. Maintenant, c’était l’inverse. Elle commençait à bien aimé la fille de Thanatos, et autant dire, que rare était les fois où elle faisait des exceptions remettant ainsi en cause certains de ses préjugés. Du coin de l’œil, Milovaan observa la main tendu par sa nouvelle amie, aussitôt elle fit de même afin d’en taper 5. « - On est une bonne équipe finalement. » Elle n’aurait pas dit mieux, approuvant d’un bref mouvement de tête cette pensée. Ouaip. Elles avaient parfaitement su mettre leur différent de côté afin de s’en sortir, vivant. Quoiqu’un peu blessé pour sa part, mais entier tout de même. Aussi sûrement fallait-il remercier les professeurs se tuant à enseigner diverses consignes de sécurité, ce qui avait actuellement sauvé la vie de ses deux demi-déesses. Pour une fois que la physique chimie pouvait se rendre utile dans le quotidien. Du moins, le quotidien d’un banal Demi-Dieu. « - Je te parie tout ce que tu veux que les trois grand n'ont jamais eu l'idée de se battre de cette manière. Certainement trop concentré à nettoyer leurs armures. » Petit sourire avec un rire remplit d’acrimonie. C’est vrai. Aucunement ses derniers n’auraient daigné réfléchir à un quelconque plan se penchant sûrement directement sur le côté bourrin de leur force. Ils auraient immédiatement sauté sur l’occasion afin de faire un concours de force et de montrer « cékileplufort. » Autant le reconnaître, c’était franchement irritant, mais tellement basique pour des Dieux de cette ordre-ci. « - Sans aucun doute même. Et puis au moins Thanatos pourra narrer les mérites de sa fille dans une situation paraissant aussi désespérer aux premiers abords. » Réplique assez amer qu’elle venait de prononcer, mais qu’elle n’en pensait pas moins. Bien sûr, elle avait pris la peine de ne pas citer sa mère dans tout ça. Elle la détestait, sûrement était-ce réciproque, alors à quoi bon se forcer à vouloir encore nourrir le maigre espoir d’avoir une place auprès d’Eris. Faible secousse, mouvant ainsi la tête de droit à gauche niant alors sa pensée. Jamais elle n’en aurait une, de place. Autant retirer cette misérable idée. « - D’ailleurs, c’est bien beau de s’être débarrasser des araignées, mais avec les dégâts commit nous avons tout de même intérêt à fuir le lieu avant l’ouverture du musée. » Autant dire que ceci, ça restait encore une chose à voir. Une situation à analyser afin de s’en sortir. Et de surtout pour ne pas se faire embarquer chez les flics et de devoir rembourser. Non parce qu’elle préférait de loin économiser pour de nouvelles fringues que réchapper à la prison. Et c’est sûrement pas avec cette mentalité là qu’elles s’en sortiront. Vraiment pas.  


fiche par century sex.

_________________
« Say what you hate a person, it does not prevent that lends pay enough attention to have time to hate. It's a bit like assholes, they are boring but we are inexorably drawn to them. Sometimes because we are closer to them, and they are not different from us.__ A. Milovaan Candlewood »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood] Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 

Visite de l'ascenseur en profondeur! [VS A. Milovaan Candlewood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KEEP CALM & BE A HERO :: THE WORLD :: New-York-